Nous savons tous reconnaître une mauvaise habitude. Fumer, manger de la mal-bouffe, boire trop d’alcool ou vivre une vie sédentaire, ce ne sont que des exemples. Ce sont des choses que nous devons éviter pour augmenter notre bien-être général. En 2017, près d’un quart des français sont fumeurs, 27% des français se rendent au fast-food au moins une fois par mois. Si nous savons que les mauvaises habitudes nuisent tellement à notre santé, pourquoi continuons-nous de les adopter?

Aidez-moi à améliorer le blog

Pourquoi on ne résiste pas aux mauvaises habitudes

Nous nous adonnons tous à des comportements que nous savons ne sont pas bons pour nous. Et il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous continuons ces habitudes malgré tout.

Les mauvaises habitudes vous procurent le confort dont vous avez besoin

C’est naturel de vouloir chercher le confort et de faire tout ce qui est possible pour atteindre cet état. Chaque action que vous faites à une signification cachée derrière. Même si vous n’êtes pas vraiment conscient, le but principal est le confort. Notre cerveau a été conçu pour chercher le confort comme récompense. Une fois ce confort atteint, de la dopamine (hormone du bien-être) est libérée.

Ca explique pourquoi nous continuons à adopter de mauvaises habitudes et avons du mal à nous arrêter. Nous nous sentons à l’aise et nous arrivons essentiellement à exister dans notre «zone de confort». En d’autres termes, vous êtes attiré par la récompense tout en sachant qu’elle est mauvaise pour vous.

A lire aussi : 15 PETITES ASTUCES POUR SORTIR DE VOTRE ZONE DE CONFORT

Fumer cette cigarette pendant la pause fait associer dans votre cerveau cette habitude avec la liberté. Boire de l’alcool peut être associé avec le fait de se laisser aller ou de profiter après un moment compliqué. Rester assis et regarder Netflix est nettement plus confortable pour votre cerveau qu’aller à la salle et transpirer. Vous pouvez voir combien l’habitude est connectée avec la récompense de confort.

Tout le monde a cette même mauvaise habitude

Nous avons également tendance à rationaliser nos mauvaises habitudes dans une société où beaucoup de mauvaises choses sont acceptables. Si beaucoup de gens autour de vous font la même chose, ça peut être ok pour vous de le faire. Ce n’est pas très difficile de trouvé de mauvaises habitudes acceptables socialement. Grignoter, ne pas faire de sport, fumer, boire sont des choses que beaucoup de gens font.

Intérieurement, vous rationalisez : “Ce n’est pas grave si j’en prends un de plus” ou “Je ferai mieux la semaine prochaine”. Cette tendance à se justifier sur le moment est due à la culpabilité. Nous savons que nous ne prenons pas la meilleure décision. Nous essayons également de valider nos mauvaises habitudes : “Mon grand-père a fumé jusqu’à ses 90 ans et est mort de vieillesse”. Notre esprit adore trouver des preuves qui confortent nos décisions, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

Les conséquences à continuer les mauvaises habitudes

La plupart des gens connaissent les conséquences de ces mauvaises habitudes. Il y a assez d’information sur les dangers de la cigarette sur les paquets. Chaque pays fait un grand nombre de publicités informant des dangers de certaines consommations. Mais quelles sont les vraies conséquences de maintenir ces mauvaises habitudes ?

  • Cancers, maladies et dommages cellulaires
  • Mal-être et dépression
  • Bien-être physique négatif conduisant à la douleur ou à la léthargie
  • Augmentation des problèmes physiques plus tard dans la vie

La plupart de ces méfaits peuvent être subtiles et graduels. Ce qui signifie qu’on ne les voit pas toujours et qu’on reporte facilement les conséquences. Mais être attentif aux décisions que nous prenons aujourd’hui peut maintenir notre bien-être global. Et ça nous permet également d’investir dans notre avenir.

A lire aussi : 30 HABITUDES SAINES QUI VOUS FERONS SENTIR BIEN

Comment arrêter ces mauvaises habitudes

C’est tellement difficile d’arrêter des habitudes ancrées dans notre quotidien, bonne ou mauvaises. Le stress étant parfois le principal déclencheur d’une mauvaise habitude, la solution consiste à reprogrammer notre esprit.

  1. Premièrement, soyez conscient de ce que sont ces habitudes et combien de fois vous les faites. Qu’est-ce qui déclenche l’habitude? Est-ce une décision inconsciente de le faire? Histoire de savoir pourquoi vous avez développé cette habitude en premier lieu.
  2. Deuxièmement, engagez-vous à éliminer cette mauvaise habitude. Maintenant que vous comprenez ce qui peut la déclencher, pouvez-vous trouver quelque chose de positif pour la remplacer? Par exemple, vous mangez du chocolat après une dure journée. Pouvez-vous trouver une collation de récompense plus saine? Ou réduisez le nombre de fois où vous êtes autorisé à avoir du chocolat? Si le stress est votre déclencheur, essayez de courir et donnez au cerveau une autre raison de libérer de la dopamine à la place.
  3. Troisièmement, soyez cohérent. La clé pour créer de nouvelles habitudes est la cohérence. Oui, c’est difficile pendant un moment, mais votre cerveau s’adapte rapidement à de nouvelles façons de faire les choses jusqu’à ce que cela devienne naturel pour vous. Transformez votre système de récompense en un moyen de célébrer l’adhésion à vos nouvelles habitudes positives.

Il s’agit de vous conditionner à une nouvelle façon de penser positive. Vivre une vie plus heureuse et plus positive commence par les habitudes que nous avons choisies. Soyez conscient de la direction que vos habitudes indiquent et commencez à changer votre façon de penser en un investissement dans votre santé et votre bien-être. C’est non seulement pour votre futur moi, mais aussi pour vivre le moment présent d’une manière positive et saine.

Pourquoi fait-on ce qu'on sait qui est mauvais pour nous ?

Metanoiada
Partager l'article :
  •  
  •  
  • 15
  •  
  •  
  •  

5 thoughts to “Pourquoi fait-on ce qu’on sait qui est mauvais pour nous ?

  • Pêche & Églantine

    J’ai adoré ton article, c’est vrai que ce n’est vraiment pas simple de “dealer” avec toutes ces choses malsaines que l’on fait encore et encore… Un long travail !
    Bisous !

    Répondre
    • Sophie

      Merci beaucoup ! On est tous passés par là, et le tout c’est d’en sortir tout simplement 🙂

      Répondre
  • Ornella

    Y aura toujours des gens pour soulager leur tristesse par des addictions absolument nocives.

    Répondre
    • Sophie

      Je ne vais pas les blâmer, pendant un temps, la nourriture a pu être ma consolation !

      Répondre
  • AuroreVoyage

    Ton article est super !
    En plus une mauvaise habitude peut mener à l’auto destruction, notamment en matière d’alcool, qui est extrêmement dangereux. J’avais des comportements à risques dont je n’arrivais pas à me défaire. Finalement je suis allée voir une hyptno thérapeute pour un souci général de mal être, et elle m’a fait arrêter cigarette et alcool (on n’en avait pas parlé, c’était surement pour me débarrasser de mes “refuges”), je me suis mise à la méditation et j’ai développé un gout pour le voyage. Elle m’a faite sortir de ma zone de confort. Et c’est indispensable pour aller de l’avant, prendre confiance. C’est ce que dit ton article, sauf que parfois, on a besoin d’un peu d’aide supplémentaire !
    Mais très bel article, vraiment 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les 5 minutes les plus utiles de ta journée

Passe ton test de personnalité et reçois ton guide personnalisé !