C’est parti pour la quatrième semaine de défi, et donc la quatrième posture présentée : le triangle (Trikonâsana en sanskrit). On intègre souvent cette posture dans les séries quotidiennes. Mais elle peut également être faite juste après la salutation au soleil, lors de la mise en route. Je vous explique tout ça dans l’article de la semaine.

Aidez-moi à améliorer le blog

Comment entrer dans la position du triangle ?

  1. Commencez debout, les pieds écartés, assez que pour que vous mainteniez votre hanche fixe. Tendez les bras à l’horizontal, les paumes des mains orientées vers le sol.
  2. Tournez la paume de la main gauche vers le ciel et lever le bras à l’horizontal en gardant le regard sur la main. Et en même temps, baisser le bras droit à l’horizontal et posez la paume sur la cuisse.
  3. Penchez le tronc (sans bouger les hanches !) vers la droite, en laissant glisser la main droite sur la cuisse jusqu’au genou.
  4. Une fois qu’on a atteint le genou, on continue de glisser le long du tibia tout en continuant de regarder la paume de la main gauche, l’épaule descend (forcément…) et le bassin pivote légèrement.
  5. Au choix : soit vous laissez le bras gauche en l’air (comme sur la photo), soit vous le laissez collé à votre oreille. Et de cette manière vous étirez votre flanc gauche intensément.
  6. Vous respirez cinq à dix fois dans cette position et on recommence de l’autre côté.

Respiration et exécution

La posture du triangle demande une bonne synchronisation de la respiration. Dans la plupart des postures de yoga, on expire au moment où le mouvement se fait “vers le bas”. Ici, on va plutôt inspirer en descendant. L’inspiration permet d’assouplir et libère les poumons. Lorsqu’on se penche vers la gauche, les côtés du côté gauche vont être compressées et c’est donc le poumon droit qui va gonfler. Et inversement lorsque l’on penche du côté droit.

En ce qui concerne l’exécution, si la position du triangle se fait après la salutation au soleil, on la maintient jusqu’à ce que le rythme respiratoire se calme. Si par contre on l’utilise dans une séquence, on fait le mouvement trois ou quatre fois de chaque côté.

Contrindications et préventions

Il n’y a pas vraiment de contrindications, si ce n’est que pour les femmes enceintes, mieux vaut s’abstenir à partir du cinquième fois. On oppresse l’utérus, et ce n’est pas super pour bébé.

Les énergies du triangle

La posture Trikonâsana est incroyable car elle active trois chakras, les trois premiers. Il s’agit du chakra-racine, du chakra sous-ombilical et du chakra du plexus solaire.

Les bienfaits de la position du triangle (Trikonâsana)

  • Vous allez vous muscler la colonne vertébrale tout en l’étirant (pas mal hein ?)
  • C’est un excellent exercice pour redonner un équilibre respiratoire optimal
  • Le triangle fortifie la sangle abdominale (bonjour le ventre plat !)
  • Tenez la position pendant au minimum une minute et respirant profondément et votre colonne vertébrale sera replacé correctement à force de pratique

A lire aussi : MON SUPER DÉFI

A ne pas faire

  • Expirer en descendant
  • Ne pas regarder la paume de la main (pourtant je vous l’écrit bien)
  • Ne pas tendre les jambes (gardez les tendues à tout moment !)
  • Descendre le bras plus bas qu’à l’horizontal (il ne doit pas plonger vers le sol)
  • Ne pas ouvrir suffisamment les jambes (votre bassin va bouger dans tous les sens)
  • Position de yoga : le triangle (Trikonâsana)
Metanoiada
Partager l'article :
  •  
  •  
  • 4
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les 5 minutes les plus utiles de ta journée

Passe ton test de personnalité et reçois ton guide personnalisé !