Le projet avance tout doucement ! Me voilà déjà à la fin de la troisième semaine de défi yoga. Il m’en reste encore 23 après celle-ci mais j’en vois déjà énormément les bienfaits. Et surtout, j’apprends tous les jours. Cette semaine est consacrée à la posture du serpent (Sarpâsana). Le serpent est à la fois une posture (âsana) et un exercice respiratoire accessible à tout le monde.

Aidez-moi à améliorer le blog

Comment entrer dans la position du serpent ?

  1. Tout d’abord, couchez-vous sur le ventre et étendez vos bras au sol de manière à former un “T”. Les paumes des mains doivent être tournées vers le sol. Serrez les jambes et maintenez la plante des pieds correctement vers le haut.
  2. Respirez en douceur afin de relaxer et détendre les épaules.
  3. Inspirez profondément, tout en bloquant pendant un petit temps votre souffle. Ca permet “d’ouvrir” les poumons et de respirer plus profondément.
  4. Soulevez la tête puis le tronc par la force de vos muscles lorsque vous retenez l’air dans vos poumons. Vous allez sentir une légère pression sur les poumons, c’est normal et vous ne risquez rien.
  5. Tenez la posture quelques secondes, ce temps est propre à chacun.
  6. Finalement, revenez au sol en expirant lentement.
  7. Vous pouvez répéter cet exercice entre 2 et 5 minutes avec des rétentions entre 5 et 15 secondes.

Une posture pour chaque niveau

La posture des bras va faire varier l’intensité de l’exercice. Les bras le long du corps est la formule la moins intense de la posture. Si vous voulez passer au niveau suivant de Sarpâsana, maintenez vos bras en croix en relevant votre buste. Et pour le niveau avancé, maintenez vos bras étendus devant vous. Comment savoir quel position de bras adopter ? Il faut tout simplement que lorsque vous vous souleviez, le poids de votre corps se transfère sur l’abdomen (sous la poitrine). Assurez-vous de cela, sinon vous ne ressentirez pas les bienfaits de la posture.

Contrindications et préventions

Pour les personnes cardiaques, il faut y aller très doucement, donc ne forcez pas. Et forcément, ne faite pas cette posture si vous êtes enceinte.

A lire aussi : MON SUPER DÉFI

Les énergies du serpent

La posture Sarpâsana active un chakra. C’est le chakra du coeur (anahata) qui est activé dans cette posture.

Les bienfaits de la position du serpent (Sarpâsana)

  • On sollicite et donc on fortifie énormément les muscles du dos.
  • La pression sur l’abdomen permet de “masser” le foie, la vésicule, le pancréas et la rate, et donc de les décongestionner.
  • La position muscle également les épaules, qui vont tirer le mouvement

Sortir de la posture

Toute posture du yoga doit être contrebalancée une fois terminée. Donc lorsque vous êtes revenu au sol après Sarpâsana et que vous avez terminé votre série, faites la posture de l’enfant (une petite boule au sol) pour replacer correctement votre colonne.

Position de yoga : le serpent (Sarpâsana)
Metanoiada
Partager l'article :
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les 5 minutes les plus utiles de ta journée

Passe ton test de personnalité et reçois ton guide personnalisé !