La moitié des séances sont déjà passées, le défi avance à grand pas ! Pour cette nouvelle semaine, je vous propose de mettre l’accent sur la posture du corbeau (Kakâsana). Cette posture est loin d’être évidente (et s’annonce même folklorique dans mon défi de pratique quotidienne ! ) car elle demande de l’équilibre et de la force dans le dos. La patience est importante si on veut arriver à la pratiquer sans problèmes !

Aidez-moi à améliorer le blog

Comment entrer dans la posture Kakâsana

  1. Tout d’abord, poser les mains à plat au sol et placer les genoux entre les bras, accroupi, les pieds à peu près à 50cm des mains.
  2. Plier légèrement les bras, les doigts de la main pointent vers l’avant.
  3. Le regard est droit devant vous.
  4. Ensuite, placer les genoux le plus haut possible sur les bras (idéalement, les coincer sous les aisselles) en vous mettant sur la pointe des pieds.
  5. Lever les pieds du sol doucement en avançant la tête et les épaules vers l’avant.
  6. Joindre les orteils et les pieds.
  7. Finalement, ramener les pieds vers les fesses.
  8. Le poids du corps doit être placé sur la base du poignet (non sur la paume ou les doigts !)
  9. Les biceps sont décontractés, c’est un exercice d’équilibre et non de force.

Respiration

On a tendance à arrêter de respirer durant cette posture étant donné la concentration. Il ne faut jamais arrêté de respirer durant toute la durée de l’exercice. Donc prenez le temps de respirer à une allure lente.

Durée de la posture

L’idéal est de tenir … le plus longtemps possible ! Et répéter la posture deux à trois fois. Si vous arrivez à dépasser les quelques secondes, signalez-le moi en commentaire que je fasse une interview exclusive de mon nouveau héro !

A lire aussi : MON SUPER DÉFI

Sortir de la posture

Pour sortir de la posture, penchez-vous vers l’arrière pour que vos pieds touchent le sol. Une fois que vos pieds touchent, vous êtes libres !

Phase dynamique Kakâsana

Cette posture possède une phase dynamique assez complexe. Elle consiste à plier les bras à 90° pour que le front touche le sol. On entend bien entendu par là que vous ayez décidé de descendre le front au sol (imaginez que vous vouliez attraper un stylo au sol) et non pas que vous soyez tomber, avec une belle bosse frontale en prime. Par la suite, il vous faudra énormément de force dans les bras et de l’équilibre pour remonter en posture statique. Déplacez votre centre de gravité lorsque vous descendez et que vous remontez. Donc les coussins au sol sont les bienvenus lors de vos entrainements !

Après la posture

Je ne vais pas vous le cacher, après la posture, vous allez le ressentir dans vos poignets. Donc faites aller vos poignets d’avant en arrière pour les détendre tout simplement.

Les bienfaits de Kakâsana

  • Assouplissement des poignets
  • Muscle la sangle abdominale
  • Relance la circulation sanguine

Les énergies de Kakâsana

La posture du corbeau active le quatrième chakra, le chakra du coeur (Anahata).

Contrindications

Il n’y a strictement aucune contrindication pour cette posture. Donc pratiquez-la à foison !

Finalement, si vous voulez retrouver l’ensemble des postures que j’ai pratiqué durant mon défi yoga, rendez-vous sur cette page !

Position de yoga : le corbeau (Kakâsana)
Metanoiada
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les 5 minutes les plus utiles de ta journée

Passe ton test de personnalité et reçois ton guide personnalisé !