Lorsque vous étiez plus jeunes, les “adultes” nous expliquaient comment fonctionnait le monde. Et en temps qu’éponge, on les croyait. En tant qu’enfants, nous étions très curieux. Nous voulions apprendre tellement que nous acceptions à vrai dire n’importe quelle information. En grandissant, nous alors éventuellement distinguer les faits des opinions. Je dis éventuellement car ce n’est pas le cas de tout le monde malheureusement. Si quelqu’un déclare que le chocolat est mauvais, nous savons qu’il ne s’agit que d’une opinion et non d’un fait. Et que cette opinion est basée sur les préférences personnelles. Mais quand on en vient à nous, nous n’arrivons pas réellement à séparer ces deux choses. Pourquoi ? D’où viennent ces pensées négatives intrusives et malsaines ? Dans cet article, vous allez apprendre pourquoi vous n’êtes pas vos pensées, et ce que vous pouvez faire pour vous en débarrasser. 

La biologie humaine et la peur

Nous sommes des animaux sociaux. Et ça signifie deux choses : 

  1. Nous avons un désir biologique de chercher la validation des autres, alors nous essayons de plaire aux autres pour notre survie.
  2. Nous sommes biologiquement programmé pour chercher le danger, donc nous nous concentrons sur le négatif pour nous aider à survivre.

Ces deux choses sont la source de nos pensées malsaines. Qui sont ensuite exacerbée par les standards irréalistes fixés par la société.

Nous avons besoin d’être apprécié pour nous sentir en sécurité. Ne pas être aimé, c’est faire face au rejet et donc à une mort imminente sans la protection de notre tribu. Je tiens à vous rappeler que naturellement, nous ne vivions pas habillés, au milieu d’animaux sauvages et en tribu. Juste pour remettre le contexte.

Dans ces temps modernes, ça se traduit par le fait de ne pas être parfait aux yeux de nos congénères, notre environnement. Pour que les autres nous aiment, nous devons nous conformer à un idéal parce que lorsque nous ne le faisons pas, nous nous sentons vulnérable. 

Pour pouvoir faire face à cette peur de vulnérabilité, nous nous construisons mentalement et nous nous protégeons en nous intimidant afin de ne pas nous sentir faibles.

Pourquoi est-ce hors de notre contrôle ?

Parfois, nos pensées sont tellement soutenues par nos insécurités, qu’elles créent des mensonges que finissons par croire. Nous savons tous que ce ne sont que des pensées. Et non des faits. Elles sont normalement acheminés sous la forme de « Je ne suis pas assez bon » et sont enracinée dans la peur.

La peur est la racine de la haine de soi.

Nous avons toujours peur d’être rejeté. Et c’est ce qui amène la plupart de nos pensées malsaines.

Vous n’êtes pas vos pensées, et vous n’êtes pas vos peurs. Ce sont comme des articles de journaux ou les opinions d’autres personnes : elles ne sont pas ce que vous êtes réellement. C’est simplement une construction du monde dans lequel vous vivez. 

A lire aussi : 31 manières de libérer votre esprit immédiatement

10 manières de se débarrasser de ses pensée négatives

#1 – Dissociation

Je veux que vous visualisiez vos pensées négatives comme des opinions et non la vérité.

Voici la différence : 

  • Vérité : ce qui est vrai ou conforme aux faits ou à la réalité.
  • Opinion : une opinion ou un jugement fondé sur quelque chose qui n’est pas nécessairement basé sur des faits ou des connaissances.

Vos pensées négatives sur vous-même ne sont pas des faits. C’est juste l’opinion de vous basée sur l’opinion des autres. Prenons par exemple le cas de l’échec.

Pensée interne : je suis un échec parce que je n’ai pas eu cet entretien d’embauche.

Ce n’est pas un fait. Le fait est que vous n’avez pas eu d’entretien d’embauche. Mais votre opinion est que vous êtes un échec. Vous avez simplement appliqué votre opinion à un fait.

Une fois que vous retirez cette opinion, il ne vous reste plus que le fait que vous n’avez pas eu d’entretien d’embauche. Vous pouvez ensuite faire quelque chose à ce propos. Par exemple, postuler pour d’autres emplois, suivre d’autres candidatures en cours ou utiliser le feedback que vous avez reçu pour vous améliorer.

Nous adorons prendre n’importe quoi et l’utiliser pour nous punir en soumettant tout ça à nos opinions. Eloignez vos opinions. Ne regardez que les faits et ensuite, travaillez avec ce que vous avez à partir de là.

La société nous a fait penser de cette manière en mettant des standards irréalistes. Ce n’est pas entièrement votre faute si vous pensez comme ça. Mais c’est votre responsabilité de continuer d’avancer. Il ne tient qu’à vous de gérer ces pensées et de laisser s’en aller les croyances malsaines. 

#2 – Méditation

La méditation est une excellente manière de vous poser avec vos pensées et sentiments. On nous a toujours appris à cacher nos sentiments et être fort. Mais en faisant ça, ça crée simplement des problèmes mentaux. Au lieu de ça, il faudrait apprendre la méditation.

Il ne s’agit pas simplement de s’asseoir, fermer les yeux et ne penser à rien. C’est plutôt à propos de laisser souffler l’esprit pour qu’il puisse se relaxer et respirer un moment.

La méditation est une des meilleures choses à faire de part ses nombreux bénéfices. Si vous souhaitez en apprendre plus, je vous invite à lire un de mes nombreux articles à ce sujet :

A lire aussi : Apprendre la méditation en 7 étapes

#3 – Compensation émotionnelle

La compensation émotionnelle consiste à être avec vos sentiments, à les ressentir pleinement et à les laisser partir. Vos pensées sont enracinées dans vos émotions. Asseyez-vous avec elles et négociez.

Qu’est-ce qu’une opinion ? Qu’est-ce qu’un fait ? Etait-ce utile ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Pourquoi vos sentiments sont tels qu’ils sont ?

Une manière simple de traiter tout ça est de passer en revue toutes vos émotions négatives et les nettoyer petit à petit.

Commencez par la peur. Identifiez vos peurs, ressentez-les, rassurez-vous sur le fait que vous êtes en sécurité. Ensuite, avancez. Et faites la même chose avec les sentiments suivants : culpabilité, honte, perte, déni et solitude. 

Si vous essayez de nettoyer vos sentiments, rappelez-vous que la colère n’est qu’un garde du corps, une façade d’un autre sentiment. Donc quand vous analysez votre colère, essayez de vous concentrer sur le pourquoi vous êtes en colère. Et vous trouverez la paix que vous cherchez.

#4 – Correction mentale

Lorsque vous faites face à des pensées négatives, corrigez-vous. Laissez s’en aller ces parties malsaines de vos pensées parce qu’elles ne vous aident pas réellement.

Au lieu de ça, remplacez-les par une affirmation positive : 

Je ne suis pas *insérez une pensée malsaine*, je suis *insérez une pensée positive*”.

Exemple : 

Je ne suis pas nul parce que je n’ai pas eu cet entretien d’embauche. Et je n’ai pas eu cet entretien et tout va bien. Je suis toujours en sécurité. Ca signifie simplement que ce n’était pas fait pour moi. Ce n’est pas une critique envers ma valeur personnelle. Je vaux toujours la peine.

A lire aussi : Les 15 rituels des personnes qui réussissent dans la vie

#5 – Écrire dans un journal

Tenir un journal est une bonne manière d’analyser toutes les pensées négatives. Notez ce que vous pensez, puis déconstruisez-les.

Pourquoi vous sentez-vous de cette manière ? Est-ce la vérité ou c’est juste une opinion de votre propre système de croyance préexistant ? Comment pouvez-vous le transformer en quelque chose de positif ?

Les pensées négatives s’en vont lorsque vous y faites face et que vous les changez. La meilleure chose à faire est de leur retirer leur pouvoir et de le récupérer. Ca peut être difficile de commencer à écrire un journal si vous n’y êtes pas habitué. Mais les avantages de l’écriture font que ça en vaut la peine.

#6 – Pratiquer la gratitude

Si vous vous battez avec des pensées malsaines, pratiquer la gratitude est une des manières de régler ce problème. Vous pouvez facilement pratiquer la gratitude. Il vous suffit de vous asseoir et de penser à toutes les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant. Vous pouvez les exprimer oralement, les écrire ou les poster sur les réseaux sociaux. 

Pratiquer la gratitude est le secret du bonheur car en pratiquant, vous allez changer votre état d’esprit du négatif au positif. Vos changements vont passer de “manquer de” et “pas assez bien” pour l’abondance et l’épanouissement. Si vous avez des pensées négatives à propos d’une autre personne, pratiquez la gratitude et votre manière de voir l’autre personne va changer.

#7 – Comprendre que vous êtes assez

Vous devez comprendre que personne n’est parfait. Donc vous n’avez pas besoin d’être parfait. Vous êtes assez comme vous êtes. Et il n’y a rien de mal avec ça.

Il y a toujours un endroit où grandir, apprendre et changer. Mais vous comparer à quelqu’un d’autre ne va vous apporter que du malheur. Succomber à vos attentes et vous réprimander pour avoir échoué ne vous apportera rien d’autre que du mécontentement.

Vous êtes assez. Et tout le monde ne le verra pas, mais ça, on s’en fou. La seule chose qui compte c’est que vous savez que vous êtes assez. Une fois que vous allez adopter cet état d’esprit, votre vie va changer. Vous êtes assez comme vous êtes, et ce n’est que l’opinion de quelqu’un d’autre que vous n’êtes pas, mais jamais un fait. Rappelez-vous toujours cette citation d’Einstein : “Si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.

A lire aussi : Pourquoi je me sens déprimé de temps en temps sans raison ?

#8 – Les affirmations positives

Les affirmations positives peuvent être vraiment puissante. Même si parfois ça prend du temps. Mais lorsque vous en avez besoin, elles peuvent changer votre perspective. 

Choisissez votre affirmation. Ca peut être un dicton, une expression ou une citation à laquelle vous vous référez. Choisissez-en une qui vous fait sentir fort, puissant et positif. Écrivez-la et dites-la à voix haute tout en vous concentrant sur le sentiment.

#9 – Identifier les déclencheurs

Les influences externes peuvent déclencher des pensées négatives. Pour éviter que ça arrive à nouveaux, identifiez les déclencheurs. Commencez par enregistrer ce que vous faites lorsque les pensées négatives arrivent. 

Identifiez les déclencheurs pour les éviter ou créer une manière saine de les gérer. Une fois que vous saurez ce qui éveille vos pensées, vous pourrez faire quelque chose.

Ca va également dans l’autre sens. Vous pouvez éviter les pensées négatives en pensant aux positives. Connaître également nos déclencheurs de joie va aider à éviter la négativité.

#10 – Routine bien-être

Une bonne manière de garder votre santé mentale en forme est d’avoir une bonne routine bien-être. La première chose à faire est de vous assurer que vous faites du sport régulièrement pour que la chimie de votre cerveau fonctionne correctement. Lorsque vous vous entraînez, votre corps libère des endorphines, de la dopamine, de la sérotonine et de l’ocytocine.

  • Les endorphines masquent la douleur physique et favorisent le sentiment de bonheur
  • La dopamine booste votre humeur et vous fait vous sentir bien. Ca contribue au sentiment d’accomplissement et à la joie de terminer une tâche, d’atteindre un objectif ou de gagner un match.
  • La sérotonine booste votre confiance et nous fait nous sentir incroyable. Elle suscite également un sentiment de fierté, de statut et de gratitude.
  • L’ocytocine suscite des sentiments d’amour et de loyauté. Ce produit chimique nous pousse à côtoyer des gens que nous aimons et en qui nous avons confiance.

Assurez-vous de manger sainement. Mangez moins de sucre, diminuez la caféine et l’alcool. C’est une super manière de se débarrasser de ses pensées négatives. 

Prenez soin de votre santé mentale en en faisant une pause pour ressentir vos sentiments et en mettant vos limites. Créer une bonne routine saine dans votre vie avec du repos et de la récupération est le meilleur moyen d’aider à soulager le discours intérieur négatif.

A lire aussi : 15 habitudes simples pour booster la santé émotionnelle

Conclusion

La chose la plus importante est que vous n’avez pas besoin de vous battre contre les mauvaises pensées. Elles sont normales. Pas seulement à cause de notre biologie mais à cause de la société dans laquelle nous vivons. Si vous vous retrouvez en train de vous engueuler pour avoir des pensées malsaines, pratiquez toutes les étapes de cet article.

Dernièrement, prenez un très long souffle et répétez-vous : “C’est normal. Je ne suis pas parfait et tout va bien”.

Recommend
Share
Tagged in
Leave a reply