Les distractions sont tout autour de nous. Des technologies modernes aux interactions avec nos amis, notre famille et nos collègues, elles sont pratiquement inévitables. Et ça rend très difficile la concentration. Particulièrement pendant une période soutenue sur une tâche particulière. Et cette distraction n’est pas prête de diminuer avec les avancées dans la technologie. Du coup, il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour apprendre les meilleures stratégies pour vous aider à combattre les distractions. Rappelez-vous, beaucoup de distractions peuvent être hors de votre contrôle. Mais vous pouvez apprendre à décider si oui ou non elle prendront le contrôle sur vous. Et du coup ne plus être distrait.

Dans cet article, vous allez apprendre non seulement pourquoi les distractions sont aussi destructrices. Mais vous allez apprendre également pourquoi elles existent. Et surtout, je vais vous partager une technique très puissante qui peut vous aider à vous en débarrasser pour de bon.

Qu’est-ce qu’une distraction ?

La définition d’une distraction est “un stimulus ou une tâche qui détourne l’attention de la tâche d’intérêt premier”.

Ce qui signifie qu’elles détournent notre attention ce qu’on veut faire quoi qu’on veuille faire. Elles peuvent être le fait de regarder notre téléphone à chaque notification, parler avec des gens qui s’arrête devant notre bureau pendant qu’on parle, vérifier les réseaux sociaux ou email. Tout ça, ce sont des distractions.

Traction : l’opposé de la distraction

Du coup, on peut en venir à la conclusion que les distractions sont mauvaises. Et nous n’en voulons pas. Ce que nous voulons attirer, c’est l’opposé : la traction. Que ce soit clair, il ne s’agit pas d’un antonyme de l’attraction au sens littéral. Je parle de traction ici dans le sens d’une action qui nous amène vers ce que nous voulons réellement.

La traction est une action dans laquelle vous vous engagez pleinement avec intention. En suivant ce que vous dites que vous allez faire.

Ne plus être distrait : 4 tactiques radicales

Les raisons qui amènent la distraction

Lorsqu’on parle de distractions, on parle de comportement humain et de réactions aux distractions elles-mêmes. Et tous les comportements humains sont marqués par des déclencheurs internes et externes.

Les déclencheurs externes sont des signaux qu’on prend de notre environnement et qui nous disent quoi faire. Ce sont les “ding” de notre téléphone ou ordinateur qui nous poussent à regarder ce que l’alerte annonce : une mise à jour sur Instagram, un email, un message d’un ami. Lorsqu’on résume, ces déclencheurs externes arrivent en compétition avec notre compétition face à peu importe ce sur quoi nous essayons de nous concentrer. Parfois, la simple présence d’un objet lui-même, comme avoir un téléphone à côté par exemple, peut inciter à y prêter attention.

Il existe également des déclencheurs internes. Ce sont simplement des signaux qui viennent de l’intérieur comme la faim, l’anxiété à l’idée d’un événement futur, un sentiment de froid, etc.

Tous les comportements humains sont incités par des déclencheurs internes ou externes. Du coup, la traction et la distraction viennent toutes les deux de la même source.

A lire aussi : 7 étapes à suivre lorsque vous vous sentez coincé dans la vie

Comment ne plus être distrait

Les distractions peuvent facilement prendre le contrôle de votre vie. Du coup j’aimerais vous partager 4 tactiques simples pour reprendre le contrôle et devenir imperturbable.

#1 – Maîtriser les déclencheurs internes

Pour surmonter les distractions, vous avez d’abord besoin de comprendre ce qui motive ou enclenche votre comportement à devenir susceptible aux distractions. Les humains ont une tendance naturelle à vouloir s’échapper de l’inconfort. Même lors des fois où nous faisons des choses qui nous plaisent et que nous allons à des événements positifs, notre conduite tourne autour du fait de nous libérer de l’inconfort.

Donc, en vérité, on va aller vers les médias sociaux, les mails, et les jeux vidéos, Netflix. Pas nécessairement pour le plaisir qu’ils apportent. Mais parce qu’ils nous libèrent de notre inconfort psychologique interne. Même si elles apportent un soulagement temporaire, c’est une manière très malsaine de gérer notre vie. Bien sûr, on ne peut pas contrôler toutes les situations et événements extérieurs. Mais on peut contrôler notre manière de réagir à ces circonstances.

De nombreuses études montrent que lorsque les humains ne cèdent pas à une envie ou une impulsion, ça peut déclencher une rumination et rendre le désir encore plus fort. Du coup, lorsque vous finissez par céder, votre récompense est augmentée. Ce qui peut rapidement se transformer en une habitude indésirable.

Bricker (du Fred Hutchinson Cancer Research Center à Seattle) a développé un ensemble d’actions à faire lorsqu’on fait face à une distraction tentante.

Identifiez le sentiment ou la pensée derrière votre envie

Lorsque vous vous surprenez à vouloir plonger dans la distraction, arrêter et comprenez le déclencheur interne. Comment vous sentez-vous ? Est-ce de l’anxiété ? De la fatigue ? Ou peut-être que vous n’êtes pas assez préparé pour la tâche dans un premier temps ?

A lire aussi : Vieillir est facile, grandir est douloureux

Ecrivez vos sentiments

Bricker conseille d’utiliser un journal et d’écrire les moment de la journée et ce que vous faisiez. Et il faut y inscrire également le sentiment qui l’accompagne. Faire ça va aider à lier vos comportements avec vos déclencheurs internes. Ce qui va vous aider à mieux remarquer les pensées et sentiments qui précèdent certains comportements et mieux les gérer.

Soyez curieux et explorez vos sentiments et sensations

Bricker conseille d’avoir un certain sens curieux envers les sentiments. Faites attention si vous avez des papillons dans le ventre ou des muscles tendus. Il recommande la méthode du ruisseau. Pour ça, imaginez-vous simplement sur les bords d’un ruisseau. Sur ce ruisseau, des feuilles flottent et passent. Placez chaque pensées et sentiments négatifs sur chaque feuille négative et regardez-les s’en aller.

En plus de celles de Bricker, j’ai d’autres solutions qui peuvent être utilisées pour maîtriser n’importe quel déclencheur interne qui amène la distraction.

#2 – Prenez du temps pour la traction

La planification est très critique pour vaincre les distractions. Parce que si vous ne planifiez pas votre journée, quelqu’un d’autre le fera ! Lorsque vous n’êtes pas clair sur l’utilisation de votre temps, tout et rien deviennent des distractions potentielles.

Tout d’abord, vous devez transformer vos valeurs en temps. Bien sûr, beaucoup d’entre nous veulent passer plus de temps avec des choses qui nous importent : notre famille, nos amis et nos hobbies. Mais bien souvent, on échoue. Pourquoi ? Parce que nous ne prenons pas de temps pour ça dans notre journée.

Du coup, vous devez acquérir les attributs et les valeurs de la personne que vous souhaitez devenir.

Les exemples peuvent inclure le fait d’être un membre actif d’une équipe, un parent aimant et attentionné, un partenaire juste et aimant. Mais aussi de faire une formation continue, avoir une bonne forme physique ou donner votre temps à votre communauté. Nous sommes tellement nombreux à vouloir adhérer à ces valeurs, mais sans prendre le temps de les vivre. Ce ne sont que des aspirations vides.

A lire aussi : 5 exercices de respiration simples calmer l’anxiété rapidement

Faites un horaire

Faire un horaire, un planing, pour moi c’est une des manières les plus efficaces d’assurer du temps pour vos valeur. Le timeboxing c’est le procéder de décider ce que vous allez fare et quand exactement vous allez le faire. Vous créez simplement un modèle de calendrier quotidien pour comprendre comment vous passez votre temps. De cette manière, vous n’avez pas de blanc dans votre journée. Ce n’est vraiment important ce que vous avez programmé de faire. Tant que vous vous y tenez ! Si vous ressentez le besoin de prendre votre téléphone et scroller sur les réseaux sociaux, assurez-vous d’avoir prévu du temps pour faire ça dans votre planning.

Ca vous donne le pouvoir de décider exactement combien de temps vous voulez consacrer à chaque partie de votre vie. Et vous pouvez planifier selon vos propres valeurs. Une fois que vous avez fait ça, vous allez ensuite créer un modèle de calendrier hebdomadaire pour avoir votre semaine idéale.

Assurez-vous d’inclure 15 minutes par semaine pour réfléchir et redéfinir votre calendrier. Afin de pouvoir l’améliorer de semaines en semaines. Vous pouvez vous demander : Quand ai-je fait ce que j’avais dit que je ferais et quand ai-je été distrait?

Lorsque vous êtes distrait, écrivez ce qui l’a déclenché et définissez une stratégie à utiliser la prochaine fois que la distraction arrive. Demandez-vous également : Y a-t-til des changements que je peux faire dans mon calendrier qui me donneront le temps dont j’ai besoin pour mieux exprimer mes valeurs?

Ca va vous aider à changer votre calendrier, ce qui le rendra plus facile à suivre la semaine prochaine.

Synchronisez votre agenda avec les autres

Une fois que votre semaine idéale a été planifiée, assurez-vous de prévenir les autres sur son importance dans votre vie. Ayez l’intention claire de vous fier à vos plans. Et n’hésitez pas à impliquer les gens qui comptent le plus dans votre agenda. Vous pouvez partager cet agenda avec eux. Mais vous pouvez également partager les événements comme les responsabilités ménagères, ou partager un restaurant avec votre partenaire.

#3 – Combattre les déclencheurs techniques externes pour ne plus être distrait

Les entreprises technologiques sont adeptes à l’utilisation de déclencheurs externes pour capter notre attentions. Il y a de nombreuses manières de faire ça. Mais notre utilisation des smartphones est alimentée par bon nombre de ces déclencheurs.

Les recherches montrent qu’ignorer un appel ou un message peut être tout aussi source de distraction que d’y répondre. Si vous l’utilisez correctement, cependant, vous pouvez prendre le contrôle et utiliser ces déclencheurs externes pour vous rappeler de continuer ce que vous avez planifié.

Pour faire ça, demandez-vous simplement si le déclencheur externe vous sert ou si vous le servez. Si le déclencheur vous amène à la traction, gardez-le. S’il vous distrait, débarrassez-vous-en. Quelques points à considérer :

A lire aussi : Les 15 rituels des personnes qui réussissent dans la vie

#4 – Faites un pacte pour éviter les distractions et ne plus être distrait

La prévoyance est l’antidote à l’impulsivité. Alors, je vous invite à faire un “pré-engagement” (ce qui signifie que vous supprimez un choix futur) pour éviter la distraction.

Nous figeons ces décisions bien avant les tentations et les distractions qui pourraient nous arriver. Ca ne doit être entrepris qu’après avoir suivi les trois autres étapes. Et surtout après avoir appris à gérer les déclencheurs internes, à prendre du temps pour la traction et à réduire les déclencheurs externes.

Les 3 types de pactes

1 – Le pacte de l’effort

C’est un type de pré-engagement qui nécessite que vous augmentiez l’effort vers quelque chose que vous préférez ne pas faire. Augmenter vos efforts vous oblige à décider si la distraction en vaut vraiment la peine ou non.

2 – Le pacte du prix

Ce pacte met l’argent sur l’avant de la ligne. Ici, si vous suivez ce que vous aviez prévu de faire, vous gardez votre argent. Si vous êtes distrait, vous perdez cet argent.

Vous pouvez mettre une date de fin pour un projet et faire un pacte avec un ami. Si votre projet n’est pas fini en temps et en heure, vous devez donner 500 euros à votre meilleur ami. Choisissez le montant, mais il faut qu’il soit assez gros pour que même si vous aimez votre ami, vous n’ayez pas envie de lui donner.

3 – Le pacte de l’identité

C’est une méthode qui utilise votre image propre pour impacter votre comportement. En décidant et en vous engageant sur une nouvelle identité, vous vous donnerez les moyens de prendre des décisions en fonction de qui vous pensez être. Pensez aux végétariens. Ils n’ont pas à dépenser beaucoup de volonté pour éviter de manger de la viande, car ils s’y sont engagés dans le cadre de leur identité.

Donc pour devenir une personne qui n’est pas distraite, arrêter de vous dire que vous êtes une personne “facilement distraite” ou avec une “personnalité addictive“. Dites-vous plutôt “je suis imperturbable“. Si vous vous dites que vous êtes facilement distrait, ça va forcément devenir la réalité. Mais si vous vous engagez à croire que vous êtes imperturbable, vous allez automatiquement implémenter ces stratégies. Ce qui va renforcer votre croyances que vous pouvez surmonter toutes les distractions qui vous viennent.

A lire aussi : Pourquoi je me sens déprimé de temps en temps sans raison ?

Tu vas y arriver et ne plus être distrait !

Pour ne plus être distrait, vous n’avez pas besoins de super-pouvoirs. C’est finalement aussi simple que suivre les étapes mentionnées ci-dessus. Lorsque vous maîtriser les déclencheurs internes, que vous prenez du temps pour les tractions, que vous éliminez un maximum de déclencheurs externes superflus, et que vous prévenez les distractions en faisant des pacts, vous allez refaçonner votre vie entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.