Même si le yoga et le running sont globalement deux activités opposées, ce sont deux activités complémentaires qui fonctionnent bien ensemble. Le running est un excellent exercice pour le corps en entier, avec un haut niveau d’intensité. L’avantage du running c’est que c’est un exercice qui travaille à la fois le renforcement musculaire, le cardio et augmente la dépense énergétique. C’est un exercice qui peut également être méditatif. Cependant, le running peut être stressant pour les muscles, les ligaments et les articulations.

Ces impacts répétés peuvent affecter vos hanches et vos jambes, ce qui peut amener une raideur et parfois même de la douleur. Afin de se débarrasser de ces effets stressants du running, vous pouvez pratiquer le yoga avant et après le running. Ca vous aidera à rester souple, flexible et à causer moins de blessures.

#1 – Posture du cordonnier

Posture du cordonnier

Cette posture aide à augmenter la souplesse de vos aines et de vos hanches en ouvrant l’intérieur des cuisses. Penchez-vous légèrement en avant, ça permettra également d’étirer le bas de votre dos.

#2 – Etirement des fessiers

Etirement-des-fessiers

Si vous avez besoin d’étirer l’extérieur des hanches, les fessiers et l’intérieur des cuisses, faites-ça.

#3 – Posture du pont

Posture du pont

Cette posture aidera à ouvrir vos épaules et l’avant du corps tout en renforçant votre ceinture abdominale. C’est une super posture pour contrecarrer les effets du running étant donné que plus on court, plus on se tasse.

#4 – Posture de la torsion

Posture du pont

Cette posture n’aide pas uniquement à détendre la colonne vertébrale, mais également à soulager les épaules et le cou après une longue course.

#5 – Posture du singe

Posture du singe
Metanoiada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.