Vous en avez peut-être déjà entendu parler (ou pas), l’IKIGAI est ce nouveau mouvement bien-être qui est en train d’éclore. Le concept est loin d’être nouveau, mais vous allez le voir un peu partout. Ikigai est un mot japonais qui signifie joie de vivre, raison d’être. Dans le concept, chaque être humain est venu sur Terre pour accomplir une mission. Il doit donc découvrir qui il est et quel est le but profond de sa vie. Combien d’entre vous voient leurs passions comme des “à côté” de leur quotidien ? Et si ça devenait votre métier ? Que vous puissiez faire ce qui vous passionne à chaque seconde ?

Le problème de notre société

Tout d’abord, comme je vous le disais dans l’introduction, peu d’entre nous (et oui, je m’inclus dedans) vivent de leur passion. On voit nos passions comme des activités “pas assez sérieuses” ou “pas assez rentables”. Ensuite, depuis notre naissance, on nous rabâche qu’on n’est pas assez bons, trop jeunes, pas assez expérimentés ou courageux. Du coup, beaucoup d’entre nous ne se lancent pas, n’osent pas et se résignent. Alors trouver son Ikigai, c’est ouvrir les yeux sur ce que l’on peut faire ou non. Mais également trouver ce que l’on aime au point de ne pas compter ses heures. J’en suis au début de ma pratique personnellement, et l’Ikigai semble être un voyage passionnant. Finalement, je vous propose d’en partager les clés et puis de se retrouver un peu plus tard pour en discuter !

Ikigai : la recette japonaise du bonheur

Les quatre questions

Tout d’abord, prenez une feuille de papier, un stylo et prenez le temps de réfléchir et de coucher sur le papier les réponses de ces quatre questions :

Finalement, vous pouvez rapidement vous rendre compte que l’Ikigai sera le mélange des réponses à ces quatre questions, comme sur le graphique.

Votre trésor

Il y a forcément quelque chose que vous aimez, pour lequel vous êtes doué, que le monde a besoin et pour lequel vous pouvez être payé.

Tout d’abord, l’Ikigai peut paraître simple. Mais il va falloir beaucoup de patience et d’introspection pour répondre à toutes ces questions. N’hésitez pas à demander conseil à votre entourage qui peut vous apporter des réponses extérieures.

Et si vous cherchez à aller plus loin, voici des livres qui devraient vous intéresser :

Vous connaissiez l’Ikigai ? L’avez-vous déjà trouvé ? Partagez-moi toutes vos impressions !

Metanoiada

49 réponses

  1. Je ne connaissais pas l’Ikigai. Je ne vis pas de ma passion mais la lecture et le blog me permettent de la partager donc, je ne pense pas être dans l’Ikigai mais je m’y en approche. Et toi, l’as-tu trouvé l’Ikigai selon toi ? Selon tes proches ?

  2. Coucou, merci pour ton article.
    Je me passionne depuis peu pour le Japon, dans la culture et le reste. Et je ne connaissais pas du tout.

    1. Je suis heureuse d’avoir pu te faire découvrir ce mouvement de développement personnel japonais dans ce cas 🙂 En espérant que ça t’aide à voir peut-e être autrement les choses !

  3. J’aime tellement ces principes… Pour moi le bonheur réside dans le fait d’être capable de savoir que l’on est heureux !! Et ça, c’est déjà une grosse étape !

  4. Coucou,

    J’en ai récemment entendu parlé sur quelques blogs, mais je ne connais pas et j’avoue que je m’y perds dans toutes ces mouvements bien-être ! J’aime bien tout ce qui touche au développement personnel, mais je suis trop impatiente pour lire un livre sur le sujet jusqu’au bout par exemple !

    Je ne connaissais pas forcément les tenants et les aboutissants de ce mouvement, maintenant, je le sais !

    Belle soirée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.