Apprendre comment être engagé envers vos objectifs est aussi important que de les définir. Tout le monde peut se mettre un objectif. Que ce soit perdre du poids, trouver un nouveau boulot, ou battre le record mondial de hula hoop. Mais que va-t-il se passer si vous atteignez un plateau ? Que va-t-il se passer si vous faites face à une urgence familiale qui perturbe votre style de vie ? Que va-t-il se passer si les circonstances économiques vous mettent dans une situation difficile ?

Rester engagé envers vos objectifs peut être challengeant durant ces périodes difficiles. Mais avec les bonnes stratégies, vous pouvez rester persévérants et du coup accomplir plus.

Rester engagé envers vos objectifs ne consiste pas uniquement à vous forcer à aller jusqu’au bout quel qu’en soit le prix. Il s’agit plutôt de se concentrer sur des étapes plus petites et exploitables. Histoire de vous aider à vous garder engagé face à l’adversité.

#1 – Trouvez de nouveaux dispositifs d’engagement

Un dispositif d’engagement est un concept psychologique définit par les auteurs Stephen J. Dubner et Steven Levitt. Pour faire court, un dispositif d’engagement est un mécanisme ou une conséquence mesurable qui vous engage à rester engager à un comportement. C’est une manière de vous bloquer dans une ligne de conduite que vous ne voudriez pas faire autrement.

Par exemple, disons que votre objectif est de perdre du poids. Mais vous êtes toujours réticent à courir sur un tapis. Un dispositif d’engagement pourrait être de regarder un épisode de votre série préférée en faisant de l’exercice. Si vous êtes motivé à regarder le prochain épisode, alors il va falloir faire de l’exercice.

Soyez créatifs et trouver un dispositif d’engagement qui fonctionne bien avec votre objectif et qui vous rapproche de votre objectif final.

#2 – Recalculer votre objectif

Peut-être que vous me lisez aujourd’hui en espérant recevoir des conseils sur comment réaliser votre objectif. Même si vous faites face à un mur. Malheureusement, ce n’est pas toujours possible. Cela dit, il est toujours possible de continuer de faire des progrès réalistes.

Par exemple, disons que votre objectif est de courir un marathon dans 3 mois. Mais vous avez souffert d’une blessure au genou et votre docteur vous demande de vous reposer pendant au moins un mois. Réaliser votre objectif peut ne plus être possible. Du coup, considérez l’idée de recalculer votre objectif : pourriez-vous courir un semi-marathon plutôt ?

#3 – Faites une pause

De manière similaire, vous pourriez envisager de faire un break. Plus de 80% des gens abandonnent leurs résolutions de la nouvelle année d’ici à la seconde semaine de février. Et lorsqu’ils abandonnent, ils se sentent horribles. Ils se sentent comme des échecs, comme s’ils n’étaient pas assez forts pour continuer leur mission.

Cependant, si vous faites face à une adversité d’une certaine importance qui pourrait diminuer ou disparaître dans le futur, il n’y a aucune honte à s’éloigner temporairement de votre objectif. Ne le voyez pas comme un échec. Voyez-le plutôt comme une économie d’énergie pour un meilleur re-départ dans le futur.

Si vous pouvez, mettez une date et une heure à laquelle vous allez reprendre votre objectif. Ou engagez-vous à revenir à votre objectif dès que les circonstances auront changé.

A lire aussi : 9 étapes pour devenir une meilleure personne

#4 – Etablissez une nouvelle routine

La progression des objectifs est toujours un sous-produit de notre routine. Ce sont les habitudes quotidiennes que nous avons, qui s’accumulent dans le temps, qui résultent en un progrès. Ou justement l’absence de progrès. Si vous faites face à de nouvelles circonstances difficiles, vous allez avoir besoin d’une nouvelle routine pour dépasser ça.

Par exemple, vous pouvez vous levez une heure plus tôt pour faire une session d’étude avant le travail. Ou vous pouvez prendre une pause déjeuner pour passer du temps à perfectionner vos connaissances.

Changer votre routine peut être compliqué, mais ça vaut l’effort.

#5 – Construisez votre inspiration

Qu’est-ce qui vous inspire à atteindre cet objectif ? Trouvez de nouvelles sources d’inspiration et ravivez les anciennes peut vous apporter une nouvelle énergie. Et du coup apporter une nouvelle concentration dont vous avez besoin pour surmonter une situation difficile.

Par exemple, avez-vous un mentor professionnel qui a déjà atteint le même objectif que vous dans le passer ? Ecoutez leurs conférences, ou publiez sa photo sur votre tableau de motivation.

Y a-t-il des films, chansons ou livres qui vous inspirent particulièrement ? Regardez, écoutez, lisez-les plus fréquemment.

#6 – Gardez votre objectif visible

Parallèlement, c’est une bonne idée de garder vos objectifs visibles. Vous rappeler de vos objectifs régulièrement peut vous aider à rester concentrer sur son achèvement et vous décourager de vous engager dans des activités contreproductives.

Comme exemple simple, vous pouvez écrire vos objectifs sur une fiche et la placer quelque part où vous passez régulièrement tout au long de la journée.

A lire aussi : Comment ne pas abandonner au moment le plus difficile ?

#7 – Obtenir un soutien social

Le soutien social est fortement lié à la réussite des objectifs. Entre autre parce que les autres personnes peuvent vous aider à maintenir vos objectifs. Si vous dites à un ami que vous arrêter de fumer et que vous allumez une cigarette, cet ami sera là pour vous rappeler votre objectif initial.

Cependant, le soutien social va au-delà de ça. Selon les circonstances difficiles auxquelles vous faites face, le soutien social peut vous aider à les résoudre. Par exemple, un bon ami peut vous aider à gérer les changements difficiles ou vous faire passer au travers un événement traumatique.

Et même si vous n’avez pas besoin d’une aide particulière, un soutien social général peut améliorer votre mental et votre santé physique. Ce qui permettrait d’améliorer votre capacité d’accomplir n’importe quel type d’objectif.

#8 – Rappelez-vous pourquoi vous avez commencé

Pourquoi vous êtes-vous mis cet objectif dans un premier temps ? Si vous perdez votre motivation, prenez un moment pour vous rappeler vos motivations à l’origine. Comment vous sentiez-vous ? Qu’est-ce qui se passait autour de vous ?

#9 – Concentrez-vous sur la vue d’ensemble

Ensuite, pensez à votre objectif dans votre vie en général. Un objectif est bien souvent un sous-ensemble spécifique d’un ensemble d’autres objectifs. Par exemple, votre objectif principal pourrait être d’arrêter de boire de l’alcool. Mais réduire votre consommation à 3 verres par semaine va toujours être une amélioration sur votre santé.

Atteindre un poids de 80kg peut être un idéal pour vous. Mais n’importe quel quantité d’exercices et d’aliments sains va vous être bénéfique. Les objectifs spécifiques sont très motivants. Mais dans certaines situation, ça fait du bien d’avoir une vue d’ensemble.

A lire aussi : La règle des 5h qui transforme les gens ordinaires en succès

#10 – Faites attention à comment vous passez votre temps

Les connaissances de la gestion du temps jouent un rôle important dans la réussite de n’importe quel objectif. Pour tout, vous aurez besoin de prendre du temps pour faire des progrès. Que ce soit pour lire, faire du sport ou travailler tout simplement. Si vous passez ce temps à faire des tâches non productives ou sur des choses qui réduisent votre concentration ou énergie, ça va nuire à votre potentiel.

La meilleure approche est de mesurer comment vous passez votre temps. Combien d’heures par jour passez-vous sur les réseaux sociaux ? Combien d’heures passez-vous à regarder des séries ou des émissions ? Et combien d’emails avez-vous par jour ?

Ce sont des exemples de dépenses temporelles qui peuvent rapidement être réduits.

#11 – Eliminez une mauvaise habitude

En parlant de réduction, si vous avez du mal à réussir un objectif, essayez de concentrer votre énergie en éliminant une mauvaise habitude. Ca ne doit pas nécessairement être en lien direct avec votre objectif principal. Le but c’est de faire quelque chose de positif pour vous et de vous sentir plus sûr de vous concernant vos compétences.

Si vous êtes capable de supprimer une habitude comme ronger vos ongles ou vous faire des cookies à 2h du matin à cause du stress, vous allez vous sentir incroyable. Et vous pouvez canaliser votre énergie dans votre prochain objectif.

#12 – Cultivez plus d’énergie

Beaucoup de personnes arrêtent leur objectif prématurément parce qu’ils n’ont tout simplement pas l’énergie. Elles sont épuisées face à l’adversité et ne trouvent plus l’énergie nécessaire à leur grand objectif. Vous pouvez combattre ça en cultivant plus d’énergie.

Manger des repas nutritionnels, faire du sport, boire des boissons caféinées (avec modération), parler au gens que vous aimez, passer du temps avec votre animal, faire des micro-siestes et faire plein de choses que vous aimez peut booster votre énergie de bien des manières.

A lire aussi : Pourquoi les gens avec des routines matinales sont plus productifs (et comment vous pouvez commencer la vôtre)

#13 – Travaillez sur des intervals de temps plus petits

Si vous vous sentez dépassé, essayez de diviser votre grand objectif en des plus petits, avec des intervals de temps plus gérables. Au lieu vous inquiétez sur le fait de savoir si vous pouvez suivre votre plan d’exercice sur le mois, concentrez-vous sur le fait d’avoir une bonne session de sport.

Au lieu de vous concentrer sur obtenir votre diplôme universitaire, concentrez-vous sur le fait d’aller en cours. Ou même de faire votre travail pour le prochain cours. Au lieu d’essayer de faire un projet entier en une journée, faites simplement 15 minutes.

Vous allez ressentir un grand sens d’accomplissement. Ca pourrait créer une dynamique et ça vous permettrait de poursuivre votre objectif principal.

#14 – Concentrez-vous sur les petites victoires

De manière similaire, vous pouvez vous concentrer sur le fait de réussir et célébrer les petites victoires. Quelles étapes vous ont rapprocher de votre objectif ? Prenez-les en considération et faites-les vous sentir bien. Comment vous êtes-vous amélioré sur la semaine dernière ? Pour quoi êtes-vous reconnaissant ?

Exprimez de la gratitude de quelle que manière que ce soit a prouvé le fait de vous rendre plus heureux. Donc prenez le temps de le faire. Vous pouvez soit l’écrire dans un journal ou juste le dire à voix haute.

A lire aussi : Pourquoi travailler dur est mieux qu’avoir du talent ?

#15 – Travaillez sur un objectif adjacent

Si vous pouvez faire des progrès sur votre objectif principal, considérez le fait de travailler sur un objectif adjacent. Par exemple, imaginons que votre objectif est d’écrire une nouvelle. Pouvez-vous plutôt travailler sur un plan ou développer une fiche de caractère ? Pouvez-vous travailler sur une histoire courte qui vous aidera à perfectionner vos compétences en rédaction narrative ?

Dans beaucoup de cas, ces plus petits objectifs liés sont plus gérables et peuvent vous donner l’impression de faire une pause sur votre objectif principal.

Cependant, en même temps, vous allez développer des compétences intéressantes et faire des progrès quoi qu’il en soit.

#16 – Développez un discours positif

Vos sentiments subjectifs sur la positivité et le bonheur vont affecter votre capacité et envie de réaliser un objectif. Par chance, les recherches scientifiques ont démontré qu’il est possible d’augmenter votre bonheur. Même si vous ne pouvez pas changer vos circonstances environnementales.

Une habitude qui peut exploser votre motivation et estime propre est le discours négatif envers vous-même. Occasionnellement, on va pratiquer un discours négatif interne du style : “Je n’arrive pas à croire que j’ai échoué” ou “Je ne vais jamais m’en sortir“.

Restez conscient sur ces messages lorsqu’ils traversent votre esprit. Et remplacez-les par des positifs dans le genre “J’ai appris énormément de ça, et je ferai mieux la prochaine fois” ou “Dans une semaine, cet échec n’aura plus aucune importance“.

A lire aussi : 90% des gens recherchent ce que les autres veulent, mais pas ce qu’ils veulent eux

#17 – Identifiez et neutralisez la source de votre challenge

Vous faites face à des circonstances challengeantes particulières. Donc une des meilleures choses à faire est d’éliminer la source de cette difficulté. Ce qui est plus facile à dire qu’à faire.

Par exemple, trouvez-vous difficile de travailler sur vos objectifs académiques à cause d’un emploi du temps chargé ? Considérez l’idée de réduire vos heures. Ou de déléguer certaines de vos responsabilités. N’êtes-vous pas capable de résister à la tentation parce que vos amis ont des mauvaises habitudes similaires ? Considérez l’idée de mettre de la distance et de socialiser avec un nouveau groupe de personnes.

Continuer ses objectifs coûte que coûte

Des obstacles physiques, mentaux, financiers ou émotionnels peuvent se mettre sur votre chemin. Mais ils n’ont pas à arrêter vos progrès. Concentrez-vous sur la prise de mesures concrètes pour vous motiver et rester attaché à vos valeurs. Même si cela signifie faire de petits compromis ou ajuster vos plans d’origine.

Une réponse

  1. Genial ton article Sophie!
    Merci!
    C’est justement un sujet à travers lequel je m’identifie!
    En ce moment, c’est très difficile.
    Je me sens pas confiante du tout,
    je pleure souvent parce que j’ai peur de ne pas être capable, j’attends souvent que les autres me boostent un petit peu( surtout pour le travail)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.