Gère ton énergie émotionnelle pour te sentir bien

Table des matières

Comment gérer votre énergie émotionnelle pour un bien-être mental

Tous les êtres humains, quel que soit leur âge, l’endroit où ils vivent, leur statut financier, leur ethnie, ont le même temps dans une journée : 24 heures, soit 1440 minutes, ou encore 86400 secondes. Et pourtant, on a l’impression que certaines personnes sont capables de faire plus de choses dans une journée que d’autres. Comme par exemple avoir le temps de faire une heure de sport par jour, tous les matins, partir en vacances à gauche à droite, avoir une vie familiale et professionnelle épanouie, etc. Comment font ces gens pour donner l’impression que leur journée en fait deux ou trois chez nous ?

De l’autre côté, on a les gens qui essaient simplement de s’en sortir. La matinée commence par un café prit à la va-vite dans l’espoir de nous réveiller et de nous faire décoller pour la journée. On mange de la nourriture préparée, pas très saine, à cause de l’empressement constant qu’on vit. Empressement d’aller vite à la prochaine réunion, activité ou tâche.

Souvent, notre vie professionnelle appuie tellement sur notre vie personnelle, et ce de manière indirecte, qu’on n’en prend même pas conscience. On revient irritable, réactif, et surtout on vit dans la précipitation. Du coup qu’est-ce qu’il se passe ? Erreurs d’inattention, oubli de choses assez triviales. Et à la fin de la journée, on se sent sur les rotules surtout. On n’a envie que d’une chose, c’est s’étaler sur notre canapé, se mettre en jogging ou pyjama, boire un verre (ou deux ou trois) et mater Netflix ou un truc du genre. Tous les jours se ressemblent. Et tous les jours, on a l’impression de ne pas avoir assez de temps dans une journée. Qu’elles sont vides et qu’elles nous maîtrisent plutôt que l’inverse.

Si tout ça te semble familier, il y a aussi pas mal de chances que tu te sois dit au moins une fois que si tu avais plus de temps tu pourrais faire plus de choses. Dans le livre The Power of Full Engagement: Managing Energy, Not Time, Is the Key to High Performance and Personal Renewal, on apprend qu’il ne s’agit pas que d’une question de temps. Mais surtout une gestion de notre énergie émotionnelle.

Une journée a un nombre d’heures fixe. Et ce, qu’elle que soit la journée. Cependant, notre énergie va varier. C’est une ressource très importante que nous avons. Et elle nous rend autonome et productif.

Qu’est-ce que l’énergie émotionnelle ?

Très simplement, l’énergie émotionnelle est l’énergie qui nous vient de nos émotions. Chaque émotion que nous ressentons a une vibration qui lui est propre. Et cette vibration a un impact sur nous, notre énergie.

Je ne sais pas comment ça se manifeste chez toi, mais pour moi, je me rappelle très clairement de nombreux moments où ma joie était telle que mon coeur allait exploser. Et grâce à ça, je me sentais au top, et ça me donnait envie de faire beaucoup beaucoup d’autres choses positives, qui me feraient avancer.

Certaines émotions sont à hautes fréquences, d’autres à basses fréquences. Et quand tu ressens ce moment où tu peux décrocher des montagnes, c’est parce que tu expérimentes les émotions à très hautes fréquences. Elle te donne envie de continuer, de te dépasser et de poursuivre ce que tu fais.

Comment gérer votre énergie émotionnelle pour un bien-être mental

De l’autre côté du miroir, on trouve ce qu’on appelle les émotions à basses fréquences. C’est la raison pour laquelle bien souvent après une rupture, on a envie de rien faire.

Qu’est-ce qui tire ton énergie émotionnelle vers le bas ?

Chose importante à savoir pour éviter que ça se produise bien entendu. Les choses courantes qui tirent notre énergie émotionnelle vers le bas, qui que nous soyons, sont :

  • L’inquiétude maladive
  • La culpabilité
  • La négativité
  • L’indécision
  • Etre submergé
  • Entre trop engagé dans quelque chose
  • Ne pas mettre de limites saines
  • Ruminer négativement

Comment faire pour augmenter son énergie émotionnelle ?

Toutes les émotions que nous ressentons créent de l’énergie à l’intérieur de nous. Et les énergies attirent d’autres du même genre. C’est ce qu’on appelle la loi de l’attraction.

Prends deux minutes pour faire le point sur ta vie. As-tu l’impression que les émotions qui dirigent ta vie sont généralement à tendance négatives ou positives ? Et les personnes qui t’entourent ? De quel côté se trouvent-elles le plus ? Il faut que tu comprennes que le monde extérieur t’impacte plus que ce que tu ne veux admettre. Et inversement. On a rarement l’impression de vivre une vie incroyable alors que tout autour de nous tourne dans le négatif. Ou l’inverse.

L’idée ce n’est pas de te juger. Mais de faire le point et de regarder les choses en face. Tu peux détailler l’analyse en regardant les différents domaines de ta vie : finances, amitiés, amour, famille, bien-être, etc. As-tu aujourd’hui tout ce dont tu as rêvé ? Et là où ce n’est pas le cas, quelles sont les croyances, pensée et émotions que tu ressens à ce sujet ?

La bonne nouvelle c’est que comme je l’ai dit, notre énergie nous vient de nos émotions. Et on a le pouvoir de changer nos émotions. Et donc de changer notre énergie. J’ai donc regroupé pour toi cinq idées de gestion de tes émotions.

👉 A lire aussi : Vous vous sentez vidé ? 3 étapes simples pour relancer votre énergie

#1 – Fais des choses que tu aimes et apprécies

L’idée est assez simple. Petit exercice rapide : c’était quand la dernière fois où tu as pris le temps de faire quelque chose que tu aimais volontairement ? Si aujourd’hui tu ressens de l’épuisement, c’est très certainement que ça fait plus de temps que ça ne devrait. Tu devrais programmer le plus rapidement possible (le prochain weekend par exemple) quelque chose que tu aimes et qui te fais te sentir bien. Offre-toi ça, tu le mérites.

#2 – Entoures-toi de gens positifs qui te tirent vers le haut

A mon sens, c’est le plus dur. Mais il faut que tu t’entoures de gens positifs. Et que tu arrêtes les relations toxiques. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire. D’autant plus lorsqu’il s’agit d’un membre de ta famille. Si tu n’arrives pas à couper les points, essaie de limiter ton temps passé avec cette personne (ou ces personnes). Et fais en sorte que vos échanges soient les plus positifs possibles. Par exemple, si la personne se plaint, ne répond pas à base de « Oh non, pourquoi ça ? », tu ne vas que nourrir le monstre. Réponds par exemple « Au moins grâce à ça … ». Au début, je ne vais pas te cacher que ce sera difficile. Mais si toi tu arrives avec des émotions à haute fréquence, ça va également impacter l’autre. Et cette interaction va s’élever vers le haut au final.

#3 – Apprends à dire « non » sans te sentir coupable

Tu as le droit de dire « non » lorsqu’au fond de toi, tu n’en as pas envie. Et finalement, dire « non » aux autres quand tu ne veux pas faire certaines choses, c’est te dire « oui » à toi-même. Je tiens à te rappeler que tu es la personne la plus importante de ta propre vie. Prendre soin de soi, penser à soi et faire des choses pour son bien-être physique et mental, ce n’est pas de l’égoïsme.

👉 A lire aussi : Comment sortir des cases et vivre ta vie comme tu veux

#4 – Arrêtes le « je n’aurais pas dû« 

Le poids des mots est très puissant. Et la manière que tu as de te parler va créer des expériences. Les mots « Je n’aurais pas dû… » ont beaucoup trop de poids. Ca transmet également à ton corps et ton esprit un fardeau, un regret, amis également un jugement sur tes propres actions.

Pour retirer ces quelques mots de ton vocabulaire, il suffit de reformuler tes phrases :

  • « Je n’aurais pas dû regarder autant la TV » => « J’ai regardé trop la TV« 
  • « Je n’aurais pas dû perdre du temps là-dessus » => « J’ai perdu du temps là-dessus« 
  • « Ca n’aurait jamais dû arriver » => « C’est arrivé« 

En remodelant tes phrases de cette manière, l’action ou l’événement va simplement être neutre. Ce n’est plus négatif, mais c’est factuel. Et donc, ni bon, ni mauvais en soi. Et une fois qu’une action ou un événement se trouve en position neutre, alors tu va pouvoir le bouger du côté qui t’intéresse (le positif) et prendre des responsabilités qui sont liées à ça. Si l’action est quelque chose que, tu penses, tu n’aurais pas dû faire, demande-toi ce que tu as appris de ça.

Par contre, en utilisant l’expression « Je n’aurais pas dû », tu te coinces dans le passé. Et, surprise ! On ne peut pas changer le passé. Pourtant, ça te coince dans une position de victime et de culpabilité propre. Demande-toi ce que tu pourrais faire la prochaine fois, à la place, etc. L’idée est de t’orienter vers le futur. Et surtout, tu vas remplacer le « devoir » par « choisir de » faire quelque chose. Regarde à quel point ça change tout :

  • « Je devrais aller courir et faire de l’exercice » => « Je choisis d’aller courir et faire de l’exercice« 
  • « Je devrais arrêter de me parler négativement » => « Je choisis d’arrêter de me parler négativement« 
  • « Il faudrait que je sois plus patient » => « Je choisis d’être plus patient« 

Le fait de changer le « devoir » par « choisir te donne le contrôle. Tu reprends le pouvoir. Et tu choisis de faire une chose ou une autre. Tu ne subis plus. Tu prends tes responsabilités et tu agis en fonction.

#5 – Méditation et pleine conscience pour une bonne énergie émotionnelle

La méditation, on pense souvent que c’est ne penser à rien. C’est totalement faux. Il s’agit de se concentrer sur une seule chose. Concentrer son attention. Et lorsqu’une émotion surgit, ce qui arrive invraisemblablement, il ne faut pas l’identifier. On évite de l’étiqueter. On comprend qu’elle fait partie de nous, on la remarque, on l’observe. Mais on ne la catalogue pas. Pas de jugement. Et sans jugement, c’est beaucoup plus facile d’accepter les choses.

Les études ont montré que la méditation permet de réduire le stress, et améliorer la santé physique et mentale. C’est une pratique qui permet visiblement de diminuer le stress, l’anxiété, et la dépression.

👉 A lire aussi : Créer sa vie : 5 étapes pour une vie bien vécue

Conclusion

L’énergie que tu choisis de faire ressortir est ta responsabilité. Et lorsque tu prends conscience de ça, tu vas regagner du pouvoir. Tu as la possibilité de contrôler ton énergie émotionnelle et ton bien-être mental. Tu ne contrôles pas ton environnement ou les autres, mais tu contrôles ta manière d’y réagir. Alors, il est temps de prendre le contrôle de ta vie. Assieds-toi devant le volant, et conduis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.