La règle 10-80-10 est une extension du principe de Pareto qui dit que 80% de productivité/richesse est générée par 20% de la population. Ce ratio est souvent observé dans plusieurs statistiques et études. La règle 10-80-10 trouve son principe et s’applique plus précisément du comportement humain. Elle est également malléable, permettant aux gens de se déplacer entre les catégories et du coup apporter la clé du succès. Si on l’appliquons à une entreprise (à titre d’exemple), en substance, la règle 10-80-10 ressemble à ceci :

Ca peut également être appliqué dans les autres domaines de la vie. La moralité est un autre exemple, avec une grande majorité (80%) d’entre nous étant des citoyens respectueux des lois qui peuvent parfois enfreindre les règles, 10 % étant sans incroyablement bons et 10 % étant des criminels purs et simples.

Qui a inventé la règle 10-80-10, la clé du succès ?

Comme dit un peu plus tôt, la règle 10-80-10 est un dérivé du principe de Pareto. Il a été préalablement conçu durant le vingtième siècle par un ingénieur civil italien devenu économiste, Wilfredo Pareto. Il a simplement observé que 80% des propriétés en Italie, à ce moment-là, étaient détenues par 20% de la population. La distribution financière, selon Pareto, était divisée en 20/80 à travers toutes les sections de la société. Le pays, l’âge, le genre et l’industrie ne changeaient rien. Ce principe s’appliquait toujours.

Plus tard, dans les années 40, Joseph M. Juran (lui-même un ingénieur et un consultant en management) a appliqué le principe de Pareto au comportement humain avec pour objectif d’améliorer le contrôle de qualité, affirmant que 80 % du succès d’un projet serait dû aux efforts de 20% de l’équipe qui y travaille.

Depuis lors, plusieurs chercheurs et théoriciens ont étendu le principe de Pareto en règle 10-80-10. Observant que 10% sont de vrais leaders, 80% demandes conseils aux autres et 10 % agissent volontairement de manière contre-productive.

A lire aussi : 16 conseils de réussite des personnes les plus influentes du monde

Comment appliquer la règle 10-80-10 au management pour mieux réussir

Bon, restons pour le moment avec le modèle équipe/effectif. Si tu veux améliorer la productivité dans ton entreprise, sur quoi devrais-tu te concentrer ? Trop souvent, « les roues qui grincent reçoivent la graisse« . C’est-à-dire que nous avons tendance à essayer de réparer ce qui est le plus cassé dans notre organisation (à savoir les 10 % inférieurs) avant de passer au moins cassé.

Cependant, lorsque tu réalises que tu n’injectes des ressources que dans 10 % de ta main-d’œuvre, ça commence à sembler très inefficace. De plus, ces 10% sont composés de personnes qui sont très peu susceptibles de changer d’air (statistiquement de toute façon). Tu dois te concentrer sur les 80%. C’est là que tu auras le plus d’impact et où tu crées la plus grande augmentation de productivité. Les 80% ne sont pas (bien sûr) complètement égaux. Certains se rapprocheront d’une ou l’autre plages de 10 %, mais cela signifie que tu devrais pouvoir augmenter la taille de tes 10 % supérieurs pour qu’ils ressemblent davantage à 20 ou 30 %.

Quelle différence ça ferait ?

Maintenant, avant de fermer la page, de sortir et de commencer à réfléchir à des idées d’exercices de renforcement d’équipe et de journées d’entreprise, il est d’abord très important de comprendre la métrique par laquelle tu mesures la productivité. Les chiffres sur une feuille de calcul ou les lettres à côté du nom d’une personne ne représentent qu’une partie de l’image.

Ce que tu apprécies dans ton entreprise t’est propre. Comme je le dis constamment aux entrepreneurs et aux propriétaires d’entreprise que je coache, tu dois être précis avec ce que tu demandes à ton équipe, à tes clients et à l’univers en général. Pose une question vague et tu obtiendras une réponse vague.

Alors, fais le travail de comprendre exactement ce qui fonctionne pour toi et ce qui ne fonctionne pas. Dire simplement que tu veux augmenter les revenus ne suffit pas. De combien ? Dans quels domaines ? Qui va ajouter de la valeur ? Où et qui devons-nous cibler pour une nouvelle croissance ?

A lire aussi : 6 raisons pour lesquelles l’échec est aussi important que la réussite

À qui cette augmentation de productivité souhaitée aide et à qui sert-elle ?

Armé de cela, tu auras beaucoup plus de clarté à apporter à ton équipe et avec laquelle commencer à formuler un plan d’action. Tu peux voir ce qui inciterait les 80% qui ont juste besoin d’un petit coup de pouce. C’est là qu’un effort minimum donnera des résultats maximum ! Alors, commence par là.

Un sondage Gallup de 2014 a révélé qu’un tiers de la main-d’œuvre américaine se sentait démotivée dans son travail, avec les niveaux de motivation les plus élevés parmi les managers. Cela nous dit deux choses :

Maintenant, ne confondons pas motivation et productivité. Tu peux être aussi motivé que tu le souhaites, mais sans stratégie ou direction appropriée, tu ne seras qu’un marteau à la recherche d’un clou. Néanmoins, les cadres qui se sentaient les plus motivés pour être productifs méritent d’être interrogés.

Pourquoi se sentaient-ils plus motivés ?

Je dirais que la réponse est très simple : ils se sont sentis écoutés et ils pourraient avoir un impact sur le changement. C’est une partie extrêmement importante de la psychologie humaine que nous ayons l’impression que nos idées, nos pensées et nos sentiments sont entendus par les autres. Lorsque nous nous sentons ignorés, nous nous sentons dévalorisés. Lorsque nous nous sentons dévalorisés, nous sommes (naturellement) démotivés.

Ca ne veut pas dire que tu dois faire de chacun un manager au sein de ton entreprise. Ton entreprise peut être une start-up ou simplement quelques personnes travaillant dans votre garage reconverti. Le fait est de s’assurer qu’ils se sentent tous entendus. Je vous garantis que, en particulier parmi les 80 % supérieurs, tu verras la plus grande augmentation de productivité si tu les écoutes simplement. Fais-leur sentir qu’ils ont également un intérêt direct à faire croître ton entreprise.

S’ils peuvent voir que le rôle qu’ils jouent est important et compris par toi, ils se pousseront à aller plus loin, à travailler plus dur et à faire plus. Il faut se mettre à leur place, ce qui nous amène au point suivant…

A lire aussi : 30 citations matinales pour t’aider à démarrer la journée

Comment utiliser la règle 10-80-10 comme clé du succès

D’accord, jusqu’à présent, nous avons juste examiné la règle 10-80-10 en ce qui concerne la clé du succès des groupes. Mais comment ça s’applique à nous en tant qu’individus ? Que pouvons-nous en tirer et utiliser dans notre vie de tous les jours ?

Tu peux être un commerçant individuel ou peut-être un consultant, quelqu’un qui n’a pas d’équipe à rallier et qui vend simplement tes services à d’autres. Dans ce cas, comment cela fonctionne-t-il pour toi ? Divises-toi en 10-80-10. Fais-le par tâches : dans quoi es-tu le plus efficace/doué, dans quoi es-tu bon et qu’est-ce que tu remettes constamment à plus tard ?

Voici un exemple. Supposons que tu sois un écrivain et que tu as beaucoup de succès. On te demande d’écrire des articles pour de nombreuses publications ou peut-être que tu écris un livre et que ton scénario vient d’être repris par Warner Brothers. L’écriture est ton élite de 10 %. C’est là que tu offres la plus grande valeur.

Ce n’est probablement pas tant l’écriture réelle que la créativité, les idées et le talent que tu peux apporter à ton écriture. L’écriture proprement dite – s’asseoir devant votre ordinateur, le tapoter, relire et relever les fautes d’orthographe/grammaire – c’est ton 80%. Bien sûr, tu es doué pour ça. Tu es compétent et tu fais les choses. Mais ce n’est pas là où tu es le plus puissant, et tu es généralement à bout de souffle à un moment de la journée.

Ensuite, il y a tes 10 % inférieurs. Il s’agit probablement de tes tâches opérationnelles, telles que la gestion du temps, la comptabilité, la facturation, la correspondance, la déclaration de revenus, etc.

D’où je sors ces exemples ?

Alors, où peux-tu être le plus efficace pour prendre des mesures qui t’aideront à accélérer ta croissance ? Encore une fois, commence par les 80%. Essaye de trouver des moyens d’améliorer ton expérience d’écriture. Observe-toi peut-être au cours d’une journée typique et note quand tu fais ton meilleur travail. C’est peut-être juste après ton deuxième café que tu restes plus longtemps à ton bureau et que tu écris avec la plus grande clarté. Alors, commence à structurer ta journée autour de cela.

Qu’est-ce que ça t’a coûté ? Rien ! Il s’agissait simplement de réorganiser ta journée et ton bingo, tu fais plus de ton meilleur travail en moins de temps qu’il ne t’en fallait auparavant. Très vite, après avoir resserré ta journée afin d’avoir une productivité maximale, tu constateras que tu as plus de temps et de ressources.

Une fois que tu auras plus de ressources et que tu auras décroché des emplois de plus en plus importants, tu seras en mesure de t’occuper de ces 10 % inférieurs. Il se peut que tu l’élimines en sous-traitant le travail à quelqu’un d’autre. Maintenant que tu gagnes plus pour moins de temps, pourquoi pas ? Retire-le simplement de l’équation.

A lire aussi : Pourquoi faire de soi une priorité booste sa productivité

La règle du 10-80-10 est la clé du succès

La règle 10-80-10 ne consiste pas à ajouter des structures striées ou à suivre des règles strictes en soi. C’est simplement une lentille à travers laquelle voir le comportement humain, y compris le tien. La raison pour laquelle c’est (ou pourrait être) la clé du succès est qu’elle te permet d’identifier les petits changements que tu peux apporter qui auront le plus grand impact et accéléreront ta croissance le plus rapidement.

Si tu catégorises ton travail et le travail de tes employés de cette manière, tu seras en mesure d’identifier plus facilement où tu peux avoir un impact maximum avec un minimum de contribution. Si tu continues à t’entraîner à partir de là, cette clé du succès fera boule de neige et tu auras le soutien en place pour le maintenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.