Vous pouvez des conseils sur la nourriture à chaque coin de rue. Mais pour autant, ça ne signifie pas que ce soient des bons conseils. La recherche nutritionnelle peut être assez déroutante et elle change en permanence. Ajoutez des titres sensationnels et un taux de diffusion important, et finalement, les conseils nutritionnels entendus à gauche à droite ne sont pas sains. Dans le meilleur des cas, vous suivez un mauvais conseil et finalement arrêtez de manger quelque chose que vous aimez particulièrement. Dans le pire des cas, vous choisissez finalement une solution encore moins saine en pensant que vous faites un meilleur choix. Du coup j’ai mis en avant aujourd’hui huit mythes sur l’alimentation qui doivent absolument disparaître.

Aidez-moi à améliorer le blog

#1 – Les jaunes d’oeufs sont mauvais pour vous

Toute éthique à part (je tiens à le préciser car je suis vegan et ne consomme pas d’oeufs), c’est notre premier mythe. Le cholestérol alimentaire a été a tort accusé d’augmenter notre taux de cholestérol sanguin pendant des années. Il est devenu plus évident au fur et à mesure du temps que les graisses trans ont plus d’influence sur l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang. Et même si les oeufs (le jaune inclus) ont un taux élevé de cholestérol, ils sont relativement faibles en graisses saturées. De nombreuses recherches ont été faites ces dernières années. Et le verdict est que l’oeuf en entier peut tout à fait faire part d’une alimentation saine. Et pour la plupart des gens, ils n’impactent pas le taux de cholestérol ou le risque de maladies cardiaques.

#2 – Le café déshydrate

Oui, le café est diurétique. Ca signifie qu’il aide à la production d’urine. Mais il est extrêmement doux. Il contient également énormément d’eau et de fait il compte dans les consommation quotidienne de liquides. La quantité qu’il faudrait prendre pour se déshydrater est plus que ce que n’importe qui consomme en une journée. Si vous buvez deux ou trois tasses quotidiennement, votre niveau d’hydratation se portera totalement bien.

#3 – Le sucre naturel est différent du sucre ajouté

Le sucre c’est du sucre. A un niveau moléculaire, le sucre d’une pomme est le même que le sucre que vous mettez dans une tasse de café. Il peut y avoir une différence dans la façon dont notre corps décompose le sucre quand il est combiné à d’autres nutriments comme les fibres ou les protéines. Mais le fait d’être naturel ou non ne va rien changer. Le sucre dans un fruit entier vient avec des fibres. Et aide à ralentir la digestion et prévenir des pics de sucre dans le sang. C’est bien mieux que le sucre qui vient seul de tout autre nutriment. Mais lorsque vous pressez le jus et que vous le buvez, ou que vous mangez du sirop d’érable par exemple, sirop d’agave ou miel, votre corps peut réagir de la même manière que si c’était du sucre de table ou le sucre d’un Coca-Cola.

#4 – Le bio est automatiquement sain

Le mot “bio” ou “organique” vient avec une aura de sainteté autour. Comme si tout ce qui portait cette notion était automatiquement bon pour vous. La vérité c’est que les snacks organiques ou bio sont toujours des snacks. Les manger en excès n’est pas soudainement ok parce qu’ils répondent aux demandes des labels organiques et/ou bios. Le chocolat, les cookies, les crackers et les chips bios/organiques ont toujours la même quantité de sucre, graisse et le même nombre de calories que les versions non organiques/bios. En ce qui concerne la production des fruits et légumes, c’est toujours mieux de prendre la version bio des douze fruits et légumes les plus pollués. Ce sont les aliments qui ont le plus grand nombre de pesticides. Pour ceux-là c’est intéressant de diminuer la dose de pesticides.

A lire aussi : LES 15 FRUITS ET LÉGUMES LES MOINS POLLUÉS

#5 – La margarine est automatiquement meilleure que le beurre

La margarine devient populaire à l’ère de la chasse aux mauvaises graisses. Mais beaucoup d’entre elles contiennent des graisses trans. Et elles sont bien pires que les graisses saturées naturellement présentes dans le beurre. La liste des ingrédients contenus dans le beurre est courte. Et il n’y a aucun additif pour compenser le manque de goût. Tous les faux beurres ne sont pas mauvais mais vous devez faire attention à ce que vous mangez.

#6 – Les salades sont toujours les meilleures options sur le menu

Vous pensez que choisir la salade est la bonne option. Mais tous les ajouts sur le lit de salade peuvent augmenter la note de sucre, matière grasse et calories. Et finalement, le total peut être le même que le hamburger que vous souhaitez ardemment éviter. Les ingrédients un peu traîtres sont bien souvent les vinaigrettes crémeuses, le fromage, la charcuterie, les croutons, etc. En ce qui concerne les ajouts tels que l’avocat, les noix, etc. ils sont sains en petite quantité. Malheureusement, ils sot bien souvent en quantité trop grande. Pour être sûr que votre salade soit aussi saine que possible, choisissez-en une avec des légumes-feuilles, des protéines maigres, une petite portion de graisses saines et une vinaigrette à base d’huile. L’huile vous aide à absorber tous les éléments liposolubles que vous consommez. Et surtout ça vous éloigne de la vinaigrette crémeuse calorique.

#7 – La version allégée est meilleure que l’originale

Si vous achetez toujours des variétés allégées de nourriture relativement grasse, vous vous faites peut-être du tort. La graisse est une partie nécessaire d’une alimentation saine. Vous avez besoin de graisses dans votre alimentation. La graisse n’est pas mauvaise. Non, elle ne va pas directement dans vos hanches. Toutes les calories supplémentaires que votre corps peut pas utiliser peuvent être converties en graisse corporelle. Pas seulement en graisse alimentaire.

La graisse est plus calorique (9g de calories au gramme contre 4g pour les protéines et les glucides) ce qui est à la fois une bonne chose et une mauvaise chose. La graisse étant riche en calories, elle est également très satisfaisante. C’est une bonne chose. Car idéalement ça signifie que vous pouvez manger avec conscience ou utiliser une petite quantité pour vous rassasier. Ca signifie également que vous devez surveiller vos portions. Lorsque les graisses sont extraites des aliments, elles sont généralement remplacées par des sucres ou du sel. Il est donc important de lire la liste des ingrédients avant de choisir la version allégée. Généralement, vous avez plus intérêt à manger une petite quantité de l’aliment de base pour en profiter vraiment et vous sentir rassasié.

#8 – Tout le monde a intérêt à abandonner le gluten

Mangez sans gluten n’est pas nécessairement plus sain si vous ne souffrez pas de la maladie coeliaque, d’intolérance ou encore de sensibilité au gluten. Il est également important de noter que tous les aliments sans gluten ne sont pas créés de manière égale ou saine. Les pains et produits de boulangerie sans gluten utilisent bien souvent des farines raffinées pauvres en nutriments. Ils peuvent également avoir une quantité de sucre bien plus élevée. Si vous pensez être sensible au gluten ou si vous présentez l’un des symptômes de la maladie coeliaque, demandez à votre médecin pour faire un test. Et si les produits à base de blé vous font simplement sentir mal mentalement, les écarter de votre alimentation ne fera pas de vous une personne en meilleure santé.

A lire aussi : LES GLUCIDES : TOUT COMPRENDRE DE A À Z

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

One thought to “Arrêtez absolument de croire ces 8 mythes alimentaires !”

  • Ornella

    Je suis d’accord à tous les niveaux sauf concernant le gluten où malheureusement, les quantités de gluten présent dans nos aliments ont considérablement augmenté en quelques décennies et ça détruit drastiquement la flore intestinale, la muqueuse intestinale. Ceux qui sont résistants, grand bien leur fasse, mais en abuser augmente les risques de fragilités au niveau du côlon et pas seulement. Un grand nombre de maladies auto-immunes proviennent en réalité d’une fragilité de la muqueuse intestinale qui elle n’est pas aidée par la surconsommation du gluten (et je le sais pour avoir la maladie de Crohn). Le pain de boulangerie qu’on achetait il y a 20 ans avait beaucoup moins de gluten dedans… Tout ça parce que les blés ont été sélectionnés, transformés, modifiés afin d’en augmenter le rendement. Mais ça tu le sais sans doute 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les 5 minutes les plus utiles de ta journée

Passe ton test de personnalité et reçois ton guide personnalisé !