Je vous avais déjà fait un précédent article pour vous présenter le concept du 20/80. Globalement, ce concept vous permet d’accomplir plus en moins de temps dans votre vie. Et il s’applique dans toutes les parties de celle-ci. Je vous invite à aller lire l’article pour comprendre toute la théorie derrière et surtout comment appliquer ce principe. Mais j’ai remarqué qu’il y a certaines incompréhensions, que j’ai pu moi-même avoir. Et c’est ce sur quoi j’aimerais mettre l’accent aujourd’hui.

#1 – Le principe 20/80 élimine les tâches non importantes

Faux. Certaines tâches apportent peu de valeur mais nécessite tout de même d’être faites. Vous avez par exemple : laver la lessive, payer les factures, etc. Ca ne vous fait pas avancer réellement dans votre vie mais ne pas les faire pourrait vous porter préjudice. La règle du 20/80 c’est de passer plus de temps sur les tâches importantes et passer moins de temps sur les moins importantes. Vous pouvez diminuer ce temps en déléguant, ou en procédant par production en masse (tout faire en même temps). Mais cette règle invite également à supprimer les tâches qui n’ont aucune valeur, mais pour lesquelles si elles ne sont pas faites ne change rien. Typiquement, ça pourrait être de regarder un film tous les soirs.

#2 – Ca doit être exactement 20/80.

Pas nécessairement. Pareto a observé que la répartition était plutôt de 20-80 (et non 30-70) mais il s’agit d’une approximation. Si vous avez une liste de 10 tâches, ce ne sont pas nécessairement 2 tâches qui vont vous apporter 80% de la valeur, mais peut-être 3. Mais ça peut être également 4 tâches qui contribuent à 90% de la valeur. La chose a retenir c’est qu’un petit pourcentage de choses amène un grand pourcentage de valeur.

#3 – Le prorata doit toujours donner 100

Pareto a observé ce 20/80 en regardant la distribution de la richesse en Italie où 20% des gens détenaient 80% de la richesse. Mais la réalité aurait pu être 20/70 ou 30/90. La somme des deux ne doit pas nécessairement être 100.

#4 – Le principe 20/80 c’est pour les feignants

Non, c’est plutôt un principe qui sert à être efficace. Lorsque vous utilisez le principe 20/80, vous réfléchissez aux domaines dans lesquels vous pouvez avoir le plus d’impact et vous vous concentrez sur eux. C’est fait pour utiliser votre énergie limitée pour créer un maximum, plutôt que d’être aléatoire et peu stratégique.

A lire aussi : 3 ÉTAPES FACILES POUR APPLIQUER LE PRINCIPE 20/80 DANS VOTRE VIE

#5 – Ca ne s’applique qu’au business

C’est vrai que le principe 20/80 a gagné énormément en popularité au sein de l’environnement de travail. Mais il peut s’appliquer dans tous les domaines de votre vie. Il est applicable dans le sport, la science, l’informatique, la médecine, etc. Mais également dans vos relations, vos croyances, vos buts, vos habitudes, votre santé, etc. C’est sincèrement une manière de vivre.

#6 – C’est un principe de requin

Certaines personnes résistent à ce principe 20/80 car elles ne veulent pas choisir. Elles n’aiment pas dire “non” et veulent faire tout. Sauf que lorsque vous n’appliquez pas le principe 20/80, vous faites déjà un choix. Vous faites le choix de ne pas faire la tâche qui vous apporterait le plus. Le principe 20/80 c’est le fait de faire les choix ayant le plus d’impact pendant votre temps limité sur Terre.

A lire aussi : VOUS AVEZ TOUJOURS LE CHOIX

Ce monde parfait

On s’imagine tous un peu malgré nous au quotidien avoir du temps, de l’énergie et des ressources en illimité. Sauf que non. Et il faut composer avec cette énergie définie, ces ressources épuisables et ce temps qui peut s’arrêter à tout moment. Et lorsqu’on réalise ça, la règle 20/80 arrive très rapidement au cerveau.

Grâce au principe 20/80, j’ai appris à :

Le rôle du jugement dans le principe 20/80

Comme dans tout principe et toute loi, l’application par des personnes implique forcément un jugement de valeur et une perception. Ce qui signifie qu’on peut faire des erreurs. L’erreur est humaine. On peut sélectionner certaines tâches comme apportant seulement 20% de valeur alors que c’est faux. Et on peut supprimer certaines tâches et puis se rendre compte après à quel point elles sont importantes.

La meilleure manière de savoir, c’est d’apprendre. Ca permettra d’améliorer votre jugement. Vous pouvez mesurer les résultats et quantifier le lien entre ce que vous donnez et ce qui vous arrive. Vous pouvez également apprendre des meilleurs dans ce domaine. Ils ont déjà fait les tests et les erreurs, alors autant en profiter.

Rappelez-vous que lorsque vous refusez de faire un choix, vous faites le choix de de donner de l’importance à des choses qui n’en ont pas. Plutôt que de refuser faire des choix, redéfinissez votre jugement pour prendre de meilleures décisions. Vous ne serez pas à 100% d’efficacité dès le départ, mais le but c’est d’apprendre et de s’améliorer. Plus nous voyons de résultats positifs, plus nous sommes sur la bonne voie.

10 réponses

  1. Super intéressant comme article. Je connais cette loi sans vraiment avoir creusé le sujet du coup il y’avait plein d’infos que je ne connaissais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.