Le principe du yoga c’est de laisser tomber tout jugement, toute compétition et la quête de la perfection, n’est-ce pas ? Pourtant, à chaque fois que j’assiste à un cours, ces idées me viennent à l’esprit. Je vois des gens se lancer dans des versions de postures qu’ils pensent faire correctement sans se préoccuper de savoir si c’est bon pour leur corps. Et moi-même je le fais aussi parfois. Parce que nous voulons tous être “bon au yoga” ou faire une pose “parfaite”. Il y a quelques mythes sur le yoga qui poussent les gens à faire des versions de postures risquées ou pas si bénéfiques. Alors dés-apprenons-les !

Aidez-moi à améliorer le blog

#1 – Les talons devraient toucher le sol dans la posture du chien tête en bas

Certains de nous (hum hum, moi) ont des mollets relativement tendus. Ou des tendons d’Achille trop courts. Je les aime ces mollets car ce sont eux qui me donnent des jambes fortes. Mais même après des années de pratique, des étirements, mes talons ne touchent toujours pas le sol dans la posture. Si j’essaie de les faire toucher le sol, je bousille complètement mon alignement. Mon dos et mes hanches ne sont plus du tout alignées. Pas bon, non ? Il est beaucoup plus préférable de laisser vos talons planer et vous concentrer sur l’étirement du bas du dos qui résulte du fait de placer les hanches bien alignées.

#2 – Vos hanches doivent toujours être “carrées” dans la posture du guerrier I

Nous sommes des milliards d’humains sur Terre. Et tous ces êtres vivants ont des fémurs et bassins très différents les uns des autres. Il est donc logique que nos hanches ne fassent pas la même chose que quelqu’un d’autre dans la même posture. Certains d’entre nous ne tiendrons jamais un Guerrier I décent avec des hanches parfaitement droites. A moins que, comme pour la posture du chien tête en bas, nous sacrifions une autre partie importante de la posture.

A lire aussi : 26 POSTURES DE YOGA

Ca ne veut pas dire que nous devrions nous attarder sur cette posture. Il se peut qu’en simplement ajustant le pied à l’arrière et la jambe, les hanches vont se mettre bien droites. Mais ne tordez pas votre corps au détriment de votre genou arrière !

#3 – Vous ne devriez pas faire le “plongeons du cygne” pour aller toucher vos pieds

Le plongeon du cygne, c’est le fait de plonger le torse bien en avant, avant d’aller toucher vos pieds. Certains professeur de yoga demandent de le faire à chaque fois et d’autres de ne jamais le faire. En fait, il s’agit d’une de ces choses qui “dépend” finalement. Les professeurs de yoga qui conseillent de le faire justifient ça pour l’ouverture du coeur et la création d’un creux dans le dos. Si vous rencontrez déjà des douleurs lombaires, ça peut être risqué. Toutefois, le fait de faire le “plongeon du cygne” aide à bien faire la pliure au niveau des hanches plutôt qu’au niveau de la taille.

Vous n’avez donc pas besoin de créer une ENORME courbure du dos lorsque vous voulez aller toucher vos orteils. Mais le fait de faire le plongeon peut vous aider à vous rappeler de bien créer la courbure avec votre coeur en avant. Et bien entendu de vous pencher au niveau des hanches et non de la taille. Rappelez-vous également de bien engager vos abdos afin de ne pas vous blesser dans le bas du dos.

#4 – Chaque posture asymétrique devrait avoir la même allure de chaque côté

Nos corps ne sont pas symétriques. Et non pas uniquement parce que nous ne les utilisons pas de manière symétrique. Simplement de base, nous ne sommes pas symétrique dès la naissance. Notre cerveau, nos poumons, nos organes ne sont pas symétriques. Et parce que le yoga est sujet aux détails et aux nuances dans la manière de fonctionner du corps, l’asymétrie va ressortir en permanence. Nous ne sommes tout simplement pas faits pour être parfaitement symétriques.

Donc vos torsions ne vont pas être les mêmes d’un côté ou de l’autre. Vous allez avoir peut-être besoin d’accessoire pour un côté uniquement. Et votre équilibre est probablement bien meilleur sur un pied plutôt que sur l’autre. Ca dépend aussi des jours. Et c’est normal !

#5 – Il existe une version parfaite de chaque pose à laquelle vous aspirez

La chose amusante à propos du yoga, c’est qu’il existe toujours une étape supérieure. Nous n’arrivons finalement jamais à la fin d’une posture. Parce qu’il y a toujours plus de place pour nous challenger quand on est prêt. Vous pouvez faire une inversion ? Super. Maintenant tordez vos jambes pour vous mettre dans la posture de l’aigle.

A lire aussi : 6 POSTURES DE YOGA POUR FAIRE S’ENVOLER LE MAL DE DOS

Et en plus, votre version idéale d’une posture aura l’air différente de cette de quelqu’un d’autre étant donné que tous les corps sont différents. Ca dépend de la structure de notre ossature, de la forme de nos muscles. Il y a des choses dans notre corps qui sont totalement uniques. Et c’est parfait ! Le yoga est manière incroyable de faire de l’exercice car il y a des milliers de voies possible. En plus de ça, le yoga encourage la prise de conscience et la réflexion qui vous laisse décider quelle posture semble bien pour vous.

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

One thought to “5 mythes sur l’alignement au yoga à oublier”

  • Ornella

    Je fais partie de ceux qui ont les tendons d’Achille trop courts et les fémurs trop grands, ce qui fait que je ne tiens pas sur mes talons quand je suis accroupie, et que je ne peux être complètement à plat lors de la position du chien tête baissée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les 5 minutes les plus utiles de ta journée

Passe ton test de personnalité et reçois ton guide personnalisé !