Que vous soyez un tout nouveau professeur de yoga ou que vous souhaitiez créer votre propre flow (suite de postures de yoga), il y a de grandes chances que vous souhaiteriez commencer à faire vos flows. Vous êtes prêt à tout mettre en place pour faire une séance de yoga intense et relaxante. Que faire après cette posture ? Devrais-je en mettre une plus simple ? Ou une plus difficile ? Est-ce un bon flow ? Voici quelques tuyaux.

Si vous êtes un nouveau professeur, vous allez vouloir forcément vouloir que votre première classe soit une tuerie. Après tout, les premières impressions sont celles qui restent. La chose qu’il faut retenir c’est que moins est toujours plus. Particulièrement lorsque vous commencez. Ca ne signifie pas que vous ne devriez pas essayer et être créatif. Essayez. Mais sachez qu’il y aura plus de classes durant lesquelles vous allez pouvoir expérimenter beaucoup de choses. Pas besoin d’en faire trop la première fois.

Aidez-moi à améliorer le blog

#1 – Décidez ce que vous voulez apprendre (à vous ou vos étudiants)

Lorsque vous planifiez vos séquence de yoga, je vous suggère pour premier objectif de décider ce que vous souhaitez apprendre ou faire apprendre lors de la première séquence. Du coup, que souhaitez-vous (ou vos étudiants) arriver à faire pendant et à la fin de la classe ? Que voulez-vous apprendre ? Choisissez un thème ou un mantra pour la séquence. De cette manière ça vous permettra d’être créatif. Dès que vous avez une vision de ce que vous voulez faire, créer le flow pour y arriver sera plus simple. Egalement, gardez en tête ce que vous souhaitez transporter avec vous pour le reste de la journée.

A lire aussi : LA VIE SECRÈTE DES GENS PAS SOUPLES

#2 – Choisissez une posture ultime

C’est difficile de créer un flow si vous ne savez pas où il va. Vous avez besoin d’un point de concentration. Une posture vers laquelle vous allez vous diriger. Pour chaque séquence, choisissez une posture ultime. Et essayez de garder votre mantra pour la séquence. Lorsque vous choisissez la posture ultime, gardez en tête votre niveau ou celui de vos étudiants. Préparez des modifications si vous n’y arrivez pas. Ayez toujours des modifications prêtes pour les étudiants qui ne sont pas prêts à faire cette posture. De cette manière, personne ne se sentira mis de côté.

Si par exemple, vous choisissez de faire la posture du danseur comme posture ultime, vous allez décomposer la posture. Regardez les groupes musculaires qui vont travailler. Concentrez-vous sur les zones qui ont besoin d’être échauffées pour pouvoir arriver dans la posture en sûreté. Dans le cas de la posture du danseur, il s’agit des quadriceps, des ischios, du dos et des épaules. Choisissez des postures qui vont chauffer ces muscles. Ensuite regardez certaines postures qui imitent la posture du danseur. Qui dans ce cas serait la posture de la sirène par exemple. Ajoutez certaines postures qui ouvrent le coeur comme la salutation au soleil ou la fente basse. Faite à quelques reprises la posture Camatkarasana (posture de la rockstar). Vous pouvez également faire la posture de la tête de vache pour chauffer vos épaules avant la posture finale.

Une fois que vous commencez à vous concentrer sur les muscles que vous devez chauffer et ce que fait le corps dans votre posture ultime, les options pour créer des séquences vont devenir pratiquement sans fin.

#3 – Pratiquez la séquence vous-même

Une fois que vous avez créer votre séquence, vous pouvez penser que vous êtes prêt. Mais si vous enseignez, nous vous ne l’êtes pas. Devinez quoi ? Vous devez pratiquer avant d’enseigner. Bien entendu, au fur et à mesure du temps, ce ne sera plus nécessaire. Mais si vous commencez, c’est vraiment obligatoire.

A lire aussi : 7 MANIÈRES DE CONTINUER LA PRATIQUE DE YOGA À LA MAISON

Pourquoi ? Et bien, une fois que vous commencez à faire la séquence vous-même, vous allez rencontrer certaines postures ou transitions qui vous poser problème. Vous allez voir où ça ne coule pas simplement. Vous allez peut-être même avoir plus d’idées sur comment faire une certaine posture pour le flow. En plus, vous serez en mesure de chronométrer et vous assurer que tout ce que vous planifiez entre dans le timing. De cette manière, vous n’allez pas devoir vous presser à faire les postures si vous avez peur de manquer de temps.

#4 – Demandez des feedbacks

Une fois que vous avez terminé d’enseigner votre cours (et s’il reste du temps), prenez le temps de parler avec les élèves pour leur demander comment ils ont expérimenté ce cours. Demandez-leur ce qu’ils ont aimé et ce qu’ils n’ont pas aimé. Le feedback constructif est toujours important. Et il va vous aider à vous ajuster aux besoins de vos étudiants également. C’est également une bonne manière de trouver de nouvelles idées pour les prochains cours.

#5 – Ne soyez pas trop difficile avec vous-même

Enseigner le yoga, tout comme la pratique en elle-même, est un processus continu. Vous n’allez jamais atteindre la perfection. Il y aura toujours quelque chose de nouveau à faire. Quelque chose que vous pouvez faire différemment ou certains éléments que vous pouvez améliorer. Gardez ça en tête. N’essayez pas d’être un professeur parfait. A la fin, les gens vont venir à votre cours pour la manière dont vous enseignez. Et non, tout le monde ne va pas apprécier votre style. Essayez d’accepter ça. Il y a plein d’autres professeurs qui leur conviendront mieux. Les bonnes personnes resteront avec vous.

A lire aussi : 7 SUPER-POUVOIRS QUE VOUS GAGNEZ EN FAISANT DU YOGA

Appréciez le voyage

Créez votre flow. Ne pensez pas trop et faites-le ou enseignez le avec confiance. Imprégnez-vous du sentiment de pouvoir partager le cadeau qu’est le yoga. C’est probablement l’un des plus grands privilèges au monde.

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 11
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les 5 minutes les plus utiles de ta journée

Passe ton test de personnalité et reçois ton guide personnalisé !