5 signes que vous êtes accro au sport

5 signes que vous êtes accro au sport

Cette tendance du bien-être qui rôde a du bon et du mauvais. Je suis loin d’être la première a répété que le sport est fantastique pour le corps et l’esprit. Pour ma part, mon heure d’entraînement de la journée est tout simplement mon moment à moi. Par contre on en parle moins mais pour certaines personnes, cet amour du sport devient malsain. Ca devient une obsession qui les rend dépendant. Lorsqu’on est accro au sport, on éprouve des envies incontrôlables de se défouler jusqu’à l’excès, là où d’autres aspects de leur vie passent au second plan. On pourrait se dire que c’est un “bon” problème, non ? Pourtant ça peut causer des dommages psychologiques et physiques importants. Est-ce que vous avez ces cinq signes ?

À la base, la dépendance à l’exercice est une addiction aux endorphines et à la dopamine libérée par le corps pendant l’exercice. Pour quelqu’un qui est accro, le sport deviendra prioritaire sur tous les autres aspects de sa vie et devient finalement plus important que ses relations, ses responsabilités et sa santé globale. Comme pour tout : trop ce n’est pas bon. Tout est une question d’équilibre. Et l’obsession de faire du sport peut amener la vie hors de contrôle pour certaines personnes.

J'ai besoin de vous pour améliorer le blog ! Cliquez pour m'aider.

#1 – Vos entraînements passent devant vos relations

Je ne parle pas simplement de vos amis ou famille qui vous disent : “tu t’entraînes trop”. Parfois, notre entourage ne comprends pas pourquoi on fait telle ou telle chose. Par contre, à partir du moment où ça altère vos relations avec votre entourage, il faut vraiment se poser des questions. Si vous êtes du genre à ne pas participer aux activités ou événements sociaux voir les obligations familiales pour vous entraîner, encore une fois, posez vous des questions. Les personnes accros peuvent même ressentir une animosité envers quiconque vous culpabiliserait ou essaierait d’interférer.

#2 – Vos entraînements interfèrent avec vos responsabilités

Si à chaque séance vous augmenter le temps passé au sport et que vous n’en avez jamais assez, c’est un problème. Attention, je ne parle pas d’un entraînement marathon qui forcément implique d’augmenter les temps de course. Le problème c’est que comme pour toute autre forme de dépendance, il en faudra toujours plus, toujours plus fort pour se satisfaire. Le problème est surtout que ce qui pourrait en pâtir serait votre travail (vos cours) ou pire encore, votre sommeil.

#3 – Vos entraînements passent devant votre santé et votre bien-être

En général, on commence un sport pour être mieux, pour améliorer notre forme, voir pour retrouver un poids ou une forme idéale pour certains. Mais il faut savoir écouter son corps. Le repos est très important pour améliorer vos performances. Une fois accro au sport, votre séance passe devant lorsque vous êtes malade, blessé, voir épuisé. Le sport est connu pour aider dans le combat contre la dépression. Par contre, si vous ne vous sentez bien que quand vous faites du sport, c’est qu’il y a forcément un problème.

#4 – Vous ne vous améliorez pas

Comme je vous le disais plus haut, le repos est important pour progresser. C’est bizarre, on est d’accord. Mais pourtant la performance n’est pas proportionnelle au temps passé. Ce n’est pas pour rien qu’on a vu se développer des séances de sport de 30 minutes, voir de 7 minutes pour le Tabata. Une personne accro favorise la quantité à la qualité.

#5 – Votre entraînement est lié à votre estime de vous-même

Je suis la première à dire qu’il faut se mettre des objectifs pour avancer. Ce n’est pas mauvais en soi. Par contre, lorsque votre estime de vous-même dépend de vos objectifs et surtout de votre réussite de ceux-ci, il y a un problème. Une fois que l’on est accro, on perd la perspective de la valeur globale. Et on tend à ne voir que la valeur de ce que l’on fait en termes de gains. Lorsque les gains ralentissent ou stagnent, l’estime de soi disparait. Ce qui prend place c’est la haine de soi, le dégoût, la colère, l’agitation de pensée voir même la dépression.

 

Finalement, c’est vraiment comme pour tout : la juste dose. Si vous vous retrouvez là-dedans ou que vous connaissez quelqu’un qui présente ces caractéristiques, parlez-en à un médecin. Encore une fois, la tendance “healthy” est très bonne, mais peut amener d’autres problèmes.

 

Je vous embrasse,

Partager:

37 Commentaires

  1. 25 avril 2018 / 13:35

    Coucou
    Je suis très loin d’être une accro au sport. J’en fais à mon rythme, tranquillement parce qu’il le faut bien. ^^ Après, ce n’est pas non le truc que j’aime le plus au monde, donc ça va pour moi.
    Passe une belle journée

  2. 25 avril 2018 / 15:36

    Comme pour tout, il faut savoir doser à la fois pour le respect de soi et de son entourage. Il faut savoir écouter son corps aussi.

  3. 25 avril 2018 / 16:52

    bonjour ma part cela ne risque pas “d’etre accroc” lo; je n’arrive pas a m’y mettre mais je comprends cette envie qu’on certaines personnes 😉 merci pour ton article tres sympa à lire

  4. 25 avril 2018 / 17:09

    Je suis d’accord avec ce que tu dis car encore une fois tout est question de dosage et parfois on va à l’excès dans ce qu’on entreprend et ça s’applique aussi au sport.
    Et comme pour tout, ce n’est pas forcément évident de trouver l’équilibre..
    mais définitivement, je ne suis pas accro au sport!

  5. 25 avril 2018 / 17:36

    Euh bon clairement je ne suis pas du tout accro au sport LOL, c’est même plutôt l’inverse 🙂

  6. 25 avril 2018 / 19:25

    je suis plutot accro à mon siège de bar dans lequel je suis assise toute la journée ou presque devant mon pc #oups …

  7. 25 avril 2018 / 20:02

    Coucou! Alors accro au sport non mais j’aime bien y aller! Je serai plus accro à mon téléphone lol

  8. Journal d'une ronde astucieuse
    25 avril 2018 / 20:04

    Accroc au sport non le sport permet de lâcher prise

    • 26 avril 2018 / 09:21

      Heureusement, tu as su réagir rapidement avant de tomber dedans!

  9. 25 avril 2018 / 23:34

    haha! sincérement ton article m’a fait sourire!
    Je n’avais pas vraiment besoin de le lire pour savoir que je n’étais pas accro au sport même si j’apprécie le pratiquer!

  10. 26 avril 2018 / 05:52

    Moi je peux te donner les 5 signes qui prouve que je ne suis pas accros mdr. Merci pour ton article Bise

  11. 26 avril 2018 / 08:46

    Hello! Tu as raison c’est un sujet dont il faut parler! En effet, quand tu pratiques certains sport comme le crossfit par exemple ( j’ai pu en faire quelques année avant que ce soir l’explosion à la mode 🙂 )au départ on avait que des personnes qui avaient envie de surpasser, mais pas dans l’excés. Ensuite, petit à petit la salle s’est chargé en personne qui voulaient écraser les autres, qui n’acceptait pas les nouveaux ( alors qu’ils ont eux même était nouveau en arrivant après moi 🙂 ) qui voulait montré du muscles donc qui se chargé en musculation mais qui ne faisait aucun wod parce que leur cardio était nul… Franchement pour être tout à fait honnête, ça m’a fait quitté le crossfit, car je n’aime pas cette mentalité d’écrasement et de non respect et du toujours quand on sait a quel point on prends vite ( masse musculaire) et on perds vite ( masse grasse ) 🙂

    • 26 avril 2018 / 09:22

      Merci pour ton témoignage ! C’est tout de même dommage d’avoir quitté à cause de ces personnes. Et si tu reprenais mais dans un autre centre ?

  12. 26 avril 2018 / 09:42

    Pour ma part, j’aurai besoin de l’article inverse ” comment devenir accro au sport” 🙂

  13. 26 avril 2018 / 10:04

    Tu as tout à fait raison quand tu dis qu’il ne faut pas que le sport passe avant la famille…. Je connais quelqu’un qui n’a pas assisté à un mariage pour ne pas couper son entraînement, je trouve ça extrêmement dommage car oui, le sport c’est bien mais , quand on a un jour un soucis de santé comme moi, le sport, c’est fini, il te reste donc la famille … si tu ne l’as pas perdu à cause du sport !!!

  14. 26 avril 2018 / 12:11

    Je ne suis peut être pas une accro au sport, mais j’en fais à mon rythme. Mais comme pour tout, il faut savoir doser, savoir écouter son corps

  15. 26 avril 2018 / 17:07

    Je ne suis tellement pas sportive… Je devrais pourtant ! Mais je n’aime absolument pas ça… Oops. En tout cas je ne pensais pas qu’il avait des méfaits de ce genre…

    • 4 mai 2018 / 09:35

      C’est comme pour tout en général : l’abus n’est pas bon. Dans un sens comme dans l’autre !

  16. 26 avril 2018 / 19:04

    Pas de doute je ne suis pas accro du coup… mais je suis complètement d’accord sur le fait que le sport peut devenir une forme de drogue. Du moins quasi addictif, on en parle souvent avec l’amoureux qui a lui le besoin de se dépenser quasi quotidiennement. L’important étant de savoir dosé

  17. Segolene
    26 avril 2018 / 20:55

    Coucou !

    Je pense que tu es la première à savoir que j’ai été trop loin dans ce mode de vie. Même s’il s’agissait avant tout d’un contrôle de nourriture à tout peser et refuser un restau entre copines … si je n’avais pas ma dose de salle: CATASTROPHE.

    Et puis un jour mon corps a dit stop. Je ne l’avais pas écouté, je ne t’avais écouté … Résultat : Genou endommagé, plus de salle… et encore séquelles à l’heure actuelle.

    Heureusement pour moi, j’ai retrouver un équilibre nourriture – sport- sortie – estime de soi. Aujourd’hui le sport contribue à mon bien-être.

    Il faut s’écouter, mais également écouter les conseils de professionnels.

    Ta Sego 💕

    • 4 mai 2018 / 09:33

      J’aime bien te voir comme tu es maintenant, beaucoup plus sereine et calme 🙂

  18. 26 avril 2018 / 22:01

    Ma collègue de bureau est devenue accro au sport d’un coup, alors qu’elle n’était pas super sportive. Mais réellement accro, maintenant elle est en arrêt maladie, les genoux en miettes :/

    • 4 mai 2018 / 09:32

      J’espère que ça lui fera prendre conscience et qu’elle lèvera son pied à son retour 🙂

  19. 26 avril 2018 / 22:16

    Bonsoir, ton article décrit une bonne parti mon mari et mon demi-frère. Après sans le(s) sport(s) ils sont infectes. Je préfère qu’ils fassent du sport, que pénibles (pour rester polie).

    Passe une agréable soirée!

    • 4 mai 2018 / 09:32

      Effectivement, il faut réagir au plus vite dans ce cas !

  20. 26 avril 2018 / 22:19

    Coucou !
    Je suis à mille lieux de tout ça, mon sport à moi : le ménage, le rangement, courir après le temps et mes enfants MDR ^^

  21. 28 avril 2018 / 11:59

    Ton article m’a prouvé que je ńetais vraiment pas accro au sport… Je traîne plus les pieds qu’autre chose pour aller à la salle. 😂

  22. 29 avril 2018 / 03:35

    Bon, pas besoin de le prouver : je ne suis pas accro au sport lol Je n’ai jamais aimé ça. Enfin, si on considère qu’être maman et gérer 2 enfants en bas âge c’est du sport, alors je crois que je peux gagner les JO ! ^^

    • 4 mai 2018 / 09:30

      C’est déjà pas mal effectivement !

  23. 2 mai 2018 / 13:06

    Je suis pas du tout accro au sport😂 j’aime pas ça. Ya juste de laccroyoga que j’adore faire 😊

  24. 2 mai 2018 / 15:16

    Je m’oblige justement à garder des jours de repos dans ma semaine et j’évite au maximum d’aller courir plus de 2 jours de suite, suis-je accro ? Pourtant j’ai pas cette impression d’après les autres signes que tu évoques 😉

    • 4 mai 2018 / 08:37

      Non, ne t’inquiète pas 🙂 Les symptômes que je cite sont vraiment très présent pour les accros. Si tu en doutes, c’est que tu n’es pas dans le cas 🙂

  25. 3 mai 2018 / 11:44

    Coucou Sophie,
    je ne sais pas pour quelle raison, mais j’adore lire ce genre d’article ! Ca me motive et ça me booste pour bouger un peu mes fesses et aller enfiler mes beskets !

    xxo,
    Lydi

    • 4 mai 2018 / 08:35

      Merci pour ton commentaire, ça me touche énormément 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *